Mboro, 19 juil (APS) – L’école primaire Mbaye Mbaye ICS de Mboro (Thiès, ouest), se trouve confrontée à une baisse de ses effectifs qui menace la survie de cet établissement d’excellence, alerte son directeur, Thierno Birahim Ndao, conséquence des départs à la retraite et des démissions des parents cadres des Industries chimiques du Sénégal (ICS).

L’école est construite en 1960 par la Compagnie sénégalaise des phosphates, dans la cité Mbaye Mbaye qui sert de résidences aux cadres des Industries chimiques du Sénégal (ICS).

Babacar Samba est le premier sénégalais à enseigner dans cet établissement scolaire en 1980. Mamadou Sall, un inspecteur de l’enseignement avait été à son tour nommé coordonnateur avec comme objectif la ”’sénégalisation”’ de l’école.

C’est dans ce cadre qu’il avait procédé au recrutement de beaucoup d’enseignants sortant des écoles normales régionales ou des CFPS, tous titulaires du Certificat d’aptitude pédagogique CAP et du Baccalauréat. Aujourd’hui encore, tous les enseignants sont titulaires du certificat CAP et bacheliers, pour entretenir la flamme de l’excellence.

Mais de plus en plus, le directeur  Thierno Birahim Ndao nourrit quelques inquiétudes liées aux  faibles effectifs de l’école Mbaye Mbaye ICS. En 2021, il y avait 7 garçons, l’année dernière 3 et en 2023 ils ne sont que quatre, a déploré M. Ndao.

Ces effectifs ne  permettent plus d’envoyer beaucoup de candidats au concours d’entrée au Prytanée de Saint-Louis, une école militaire d’excellence dépendant du ministère des Forces armées, a-t-il dit.

Si l’on en croit le directeur de l’école Mbaye Mbaye ICS, la baisse des effectifs touche quasiment toutes les classes de l’école. Il a notamment répertorié 11 élèves au CI, 6 au CP, 10 au CE1, 12 au CE2, 9 au CM1 et 10 au CM2, soit un total de 58 élèves pour tout le cycle.

Pour la prochaine rentrée scolaire, a-t-il relevé, une classe a déjà perdu 40% de son effectif.

Ces chiffres préoccupent les responsables de l’école. A ce rythme, c’est la survie de l’établissement qui est menacée faute d’élèves. Cette baisse des effectifs de l’établissement scolaire est liée  aux départs à la retraite et les démissions des parents qui sont des cadres des ICS reprises en avril 2008 par l’actionnaire indien (Iffco).

Ce fleuron industriel, productrice de phosphates et d’acide phosphorique, avait pris l’option de construire des écoles dans les cités ou bases réservées à ses employés. Cette politique avait pour objectif d’inciter les parents à rester dans l’entreprise.

En plus, ce cadre avait l’avantage d’offrir plus de sécurité à l’intégrité physique de l’enfant, un enseignement de qualité grâce à la proximité des enseignants mais surtout de leur choix.

                                                                Une école d’excellence

De 1984 à 2022, le score le plus faible  de l’école au CFEE (certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), tourne autour  de 89,47%. En 37 ans, l’école a obtenu plus de 30 fois 100% à cet examen et au concours à l’entrée en sixième.

Mieux entre 1990 et 2000, 8 filles pensionnaires de l’école Mbaye Mbaye ICS ont réussi au concours d’entrée à l’école d’excellence Mariama Ba de Gorée. En revanche, depuis 2008, la performance n’est pas au rendez-vous, deux filles seulement ont pu réussir aux tests d’entrée à l’école Mariama Ba, en 2018 et 2021

L’établissement a également remporté 3 fois la dictée PGL et autant de fois la dictée internationale. Pour la même période, 46 élèves ont réussi aux concours d’entrée aux écoles militaires préparatoires

De grandes personnalités du Sénégal et  à l’étranger, dont Dr Marième Ngom, ont fréquenté cette école. Elle a grandi à Mboro où elle a étudié à l’école Mbaye-Mbaye puis au lycée Taïba ICS de cette commune de la région de Thiès.

Après l’obtention du bac, elle débarque en France pour faire la prépa. Elle intègre  ensuite l’ENSEEIHT (École nationale supérieure d’électronique, d’électrotechnique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications) à Toulouse. Elle décroche un diplôme d’ingénieur en informatique et mathématiques appliquées, mais également un master en informatique de l’Université de Toulouse.

Passionnée des maths, Dr Ngom, l’ex élève  de Mbaye Mbaye fait un master dans ce domaine à Orsay avant de partir aux États-Unis pour un PhD. Une fois diplômée en 2019 sous la direction du Professeur David Nicholls, l’ex pensionnaire de l’école primaire de Mbaye Mbaye s’est mise depuis au Post doctorat à Argonne National laboratory.

Deux frères de Marième Ngom ont  beaucoup marqué leur maître à l’école primaire de Mbaye Mbaye ICS. Mamadou Diégane et Latyr Ngom devenus enfants de troupe ont également leurs noms collés à l’histoire de l’établissement ils étaient brillants. Tous les deux ont obtenu leur bac au Prytanée militaire de Saint Louis.

MKB/ASB/OID/SBS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SANTE / A Genève, Docteur Ibrahima Sy présente les innovations mises en œuvre par le Sénégal

Genève 27 mai (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Ibrahi…