Thiès, 20 avr (APS) – Le secrétaire général national du Syndicat national des enseignants en langue arabe du Sénégal (SNELAS-FC), Moustapha Ségnane, a jugé rassurante la création d’une direction des affaires religieuses par le nouveau gouvernement.

Moustapha Ségnane qui assistait à l’inauguration d’une mosquée à Keur Massamba Guèye 2, dans la périphérie de Thiès, a salué la décision du nouveau gouvernement issu de l’alternance du 24 mars dernier.

Pour lui, cette décision permettra de faciliter les relations entre l’Etat et les foyers religieux, notamment dans un souci d’équité dans la représentation de l’autorité à leurs différents évènements.

C’est le ministre de l’Intérieur qui représentait le gouvernement à certaines manifestations religieuses, alors qu’elle ne pouvait le faire pour tous les évènements religieux, a-t-il expliqué à l’APS, en marge de la rencontre.

Selon lui, le syndicat qu’il dirige s’attendait à la création d’une telle instance, mais la concevait sous la forme d’un ministère, en lieu et place d’une direction.

Toujours est-il qu’elle reste une “bonne chose”, a dit M. Ségnane, selon qui, la seule réserve réside dans le rattachement de l’insertion des diplômés en langue arabe à cette direction.

Ce qui pourrait prêter à “équivoque”, en laissant penser que cette direction devra s’occuper uniquement de questions islamiques.

Tout en admettant la relation étroite entre l’arabe et l’islam, il a rappelé que cette langue est aussi  un moyen de transmission de la science, à partir de laquelle beaucoup de connaissances scientifiques, comme l’algèbre, des traités de médecine, entre autres, ont été traduites vers l’anglais ou d’autres langues européennes. Il a cité des savants musulmans de langue arabe comme Ibn Sinnâ (Avicenne), Al-Khawarizmi, dont le nom latinisé a été donné l’algorithme.

Il estime que la direction des affaires religieuses devra s’occuper de toutes les religions, aussi bien révélées que celles traditionnelles. “Qu’elle soit dirigée par un chrétien ou un musulman n’est pas important, l’essentiel est son contenu“, a-t-il dit à propos de cette direction.

Pour lui, l’insertion pouvait être laissée à la fonction publique ou à l’éducation nationale, en autorisant juste aux diplômés en langue arabe de participer aux différents concours avec leur parchemin.

Selon Moustapha Ségnane, le SNELAS-FC est prêt à soumettre aux autorités un mémorandum avec des propositions sur la composition de cette direction, rattachée directement à la présidence de la République,  et les critères de choix de ses membres.

ADI/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…