Louga, 21 avril (APS) – Le secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal (SAEMSS), El Hadj Malick Youm, a plaidé, dimanche, à Louga, pour la création, par le nouveau gouvernement, d’un cadre de concertation en vue de ‘’discuter de l’apurement du passif social’’ relativement conclus avec les syndicats d’enseignants.

‘’Notre cahier de charge, aujourd’hui, est de faire comprendre aux nouvelles autorités qu’il est nécessaire qu’on puisse créer un cadre pour nous permettre de discuter des questions de l’heure, qui tournent autour de l’apurement du passif social, pour que l’Etat puisse procéder à l’apurement des accords signés avec les syndicats d’enseignants’’, a-t-il déclaré.

Il a lancé cet appel à l’issue d’une assemblée générale du SAMSS, à Kébémer, dans le cadre de la tournée que ce syndicat a entreprise dans le ressort de l’inspection d’académie (IA) de Louga.

Elhadji Malick Youm a rappelé que ‘’les accords signés avec l’Etat portent nécessairement sur la lancinante question de la situation des décisionnaires qui doit être dépassée’’.

Ils ont aussi trait aux ‘’questions relatives à l’environnement scolaire, qui est devenu un problème sur lequel nous devons travailler pour créer un cadre favorable à de meilleures performances scolaires, mais également revisiter les programmes scolaires, les améliorer et créer un cadre permettant d’aller vers une école de la réussite’’.

‘’C’est pourquoi nous avons fait le tour pour partager avec les camarades ce que nous appelons le Pacte pour la transformation de l’éducation et la formation, qui est un document produit par le SAEMSS, sous le nom de Rapport diagnostic, faisant un diagnostic sans complaisance du système éducatif sénégalais’’, a-t-il ajouté.

Selon lui, ‘’ce document apporte une réponse très claire par rapport à tous les secteurs, et surtout, à tous les sous-secteurs de l’éducation qui est d’une importance capitale pour le développement de notre pays’’.

‘’C’est pourquoi nous pensons que cette assemblée générale a servi à prendre les avis de nos camarades à la base parce que, en tant que syndicat, nous allons prendre ces avis-là pour savoir comment réorienter le système éducatif’’, a-t-il fait valoir.

Il indique que le SAEMSS espère que, ‘’dans les jours à venir, le nouveau ministre de l’Education [Moustapha Guirassy] ne manquera pas de nous convier à la table de concertation, pour qu’on puisse discuter des questions de l’éducation’’.

Il s’agira aussi de ‘’trouver les meilleures orientations pour qu’on puisse retrouver cette école qui doit faire l’objet d’une refondation pour prendre en charge tous les besoins des populations’’, a-t-il dit.

DS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi Féminin UFO-A Dames : remake Sénégal-Guinée Bissau en finale 

Dakar, 28 mai (APS) – Les Lionnes U20 du Sénégal vont croiser la Guinée Bissau en finale d…