Diamniadio, 22 fév (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a réaffirmé, jeudi, l’engagement du gouvernement à ”œuvrer sans relâche pour garantir à chaque citoyen l’accès à un enseignement supérieur de qualité” et favoriser les conditions d”’une société du savoir dynamique et prospère”.

”Je tiens à réaffirmer l’engagement ferme de notre Gouvernement envers l’Enseignement supérieur. Nous sommes déterminés à œuvrer sans relâche pour garantir à chaque citoyen l’accès à un enseignement supérieur de qualité et à créer les conditions nécessaires à l’émergence d’une société du savoir dynamique et prospère”, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre s’exprimait à la cérémonie marquant le démarrage de la concertation entre le gouvernement et la communauté universitaire sur l’état de l’enseignement supérieur.

Cette rencontre est ”une occasion pour nous de passer en revue nos réalisations, d’identifier les difficultés et de concevoir des stratégies novatrices pour surmonter les obstacles qui se dressent sur notre chemin”, a fait savoir Amadou Ba.

Elle témoigne de la ”reconnaissance du rôle vital que vous jouez dans la construction d’une société éclairée et prospère, et souligne également notre volonté commune de répondre aux défis qui se dressent devant nous, avec résolution et détermination”, a-t-il ajouté.

L’ambition du chef de l’État a toujours été de ”faire de l’enseignement supérieur un levier essentiel de développement, un vecteur de création de richesse intellectuelle et économique”, a-t-il rappelé, soulignant que ”des investissements sans précédent ont été réalisés pour améliorer l’accessibilité, la qualité et la pertinence de l’éducation à tous les niveaux.”

Toutefois, ”malgré ces réalisations louables, nous sommes pleinement conscients des défis persistants qui entravent notre chemin vers l’excellence éducative”, a fait remarquer le chef du gouvernement,

Des efforts, dit-il, ”sont à faire en matière d’infrastructure, de qualité de l’enseignement, d’accès équitable à l’enseignement supérieur et de pertinence des programmes. Nous devons également faire face à des défis tels que le manque de financement adéquat, l’insuffisance des personnels, des taux d’encadrement et des équipements, la nécessité de renforcer la formation initiale et continue des enseignements et des chercheurs”.

Il a invité les acteurs à ”travailler ensemble pour élaborer des solutions inclusives et durables” qui, non seulement ”garantissent une éducation de qualité pour tous, sans distinction”, mais favorisent aussi, la création d’un ”environnement propice à l’épanouissement intellectuel et professionnel de chacun, où la recherche de pointe et l’innovation sont encouragées et soutenues.”

MK/ASG/AKS

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE / Tambacounda : le gouverneur appelle au renforcement des moyens matériels et humains de la douane

Tambacounda, 16 avr (APS) – Le gouverneur de Tambacounda, Guedj Diouf, après une sai…