Dakar, 28 mai (APS) – Le Parti de l’indépendance et du travail (PIT) déclare vouloir donner “le meilleur de lui-même” pour constituer, renforcer et pérenniser une gauche plurielle, avec l’ambition de “présenter aux Sénégalais une alternative capable de les rallier à une action politique réfléchie et profitable à toute la nation”.

Dans une résolution, le comité central du PIT dit avoir “pris la résolution de s’investir plus fermement dans la construction de forces politiques du changement”.

Dans cette perspective, “il entend s’atteler à donner le meilleur de lui-même pour la constitution, le renforcement et la pérennisation d’une Gauche plurielle aux fins de présenter aux Sénégalais une alternative capable de les rallier à une action politique réfléchie et profitable à toute la nation”.

Selon le comité central du PIT, “une telle orientation n’est nullement incompatible avec un devoir d’inventaire de Benno Bokk Yakaar (BBY), de ses réalisations et de ses limites. Pas plus que cette orientation n’écarte la possibilité de continuer à cheminer avec d’autres forces politiques sur la base d’un socle programmatique et de valeurs principielles”, note-t-il.

Le PIT considère que “la vie va dicter très rapidement la nature des coalitions à asseoir, des forces à conjuguer et des chemins à emprunter, l’essentiel étant de continuer à servir le Sénégal tout en le préservant des désastres ayant failli, il y a peu, le faire sombrer”.

“Dans cette veine, le comité central encourage toutes les structures du Parti à s’engager dans la mise en œuvre du plan d’actions résultant des orientations du 7e congrès, décliné en un ensemble d’objectifs précis et devant, à terme, faire du PIT un Parti irradiant, audible et influent”.

Aussi le comité central du PIT exhorte-t-il “l’ensemble du Parti à renforcer les organisations affiliées : l’Union démocratique des femmes du Sénégal (UDFS), l’Union de la jeunesse démocratique Alboury Ndiaye (UJDAN)”.

“Ces organisations doivent s’engager dans toutes les luttes démocratiques au service des intérêts des femmes et des jeunes pour le développement du Sénégal, afin de prémunir nos populations de toute dérive sociale et culturelle, et afin de les mettre à l’abri de tout mimétisme suicidaire”, indique la formation dirigée par Samba Sy, ancien ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions dans le dernier gouvernement du président Macky Sall (2012-2024).

 

BK/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE / Appel à une ”mobilisation accrue” pour l’élimination du travail des enfants d’ici 2025

Louga, 12 juin (APS) – L’élimination du travail des enfants sous toutes ses fo…