Dakar, 11 (APS) – Le nouveau ministre des Forces armées, général Birame Diop, a pris officiellement fonction, jeudi, à Dakar, lors d’une cérémonie au cours de laquelle il a promis une bonne synergie entre les composantes de l’armée et des autres forces de défense et de sécurité, afin de “garantir” une bonne performance et une bonne efficience des forces armées.

“Le ministère des Forces armées fera tout l’effort nécessaire pour que toutes ses composantes travaillent en synergie, en solidarité pour garantir une bonne performance, une bonne efficacité, mais également pour garantir une bonne efficience dans l’exécution de la mission constitutionnelle qui est confiée à ce ministère”, a-t-il déclaré.

Le général Birame Diop s’exprimait lors de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur à la tête de ce département ministériel, Oumar Youm, au siège du ministère de Forces armées.

“Je peux vous assurer qu’en dehors de ce ministère, nous ferons les efforts nécessaires pour que les composantes des Forces armées, aux côtés des autres Forces de défense et de sécurité, travaillent de façon à mutualiser pour une prise charge globale de la sécurité de notre pays”, a-t-il dit.

Il a promis également de travailler à la création de canaux de communication, de coordination et de coopération avec les États frontaliers du Sénégal pour assurer une prise en charge collective de la question sécuritaire au niveau de la sous-région.

Le nouveau ministre des Forces armées est un général de corps aérien, ancien chef d’état-major général des armées sénégalaises (2020-2021).

Il a également occupé le poste de conseiller militaire au département des Opérations de la paix de l’Onu.

Né le 29 mars 1961 à Thiès (ouest), le général Birame Diop a intégré le Prytanée militaire de Saint-Louis, après une brillante scolarité dans le cycle primaire qu’il a effectué dans sa ville natale.

Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique, il est admis à l’École royale de l’air de Marrakech (Maroc), en 1981.

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en aéronautique et de pilote de transport à sa sortie d’école en 1985, il passe, avec succès, le diplôme de pilote commercial, qualification IFR, à Montréal, en 1988, puis celui d’officier de sécurité des vols en Californie, en 1992.

À partir de 1994, il obtient la qualification de pilote commandant de bord et celle d’instructeur en France.

Le général Diop est aussi diplômé de l’École d’état-major de l’université d’Alabama (États-Unis) et breveté du Collège interarmées de défense de Paris.

Il a occupé toutes les fonctions dévolues à un officier de l’armée de l’air : de chef de bureau en 1989 à celle de chef d’état-major de l’armée de l’air en 2015.

De décembre 2017 à janvier 2019, il a servi comme chef d’état-major particulier du président de la République.

ABD/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MUSIQUE-NECROLOGIE-TEMOIGNAGE / Baba Maal: ”Mansour Seck était l’incarnation du patrimoine des griots du Fuuta Tooro”

Dakar, 30 mai (APS) – Le choriste et guitariste Mansour Seck, décédé mercredi à Dakar, à l…