Dakar, 27 mars (APS) – Le Conseil constitutionnel a invité  les candidats à l’élection présidentielle désirant contester les résultats proclamés mercredi par la Commission nationale de recensement des votes de déposer des recours à son greffe au plus tard le jeudi 28 mars à minuit.

Dans un communiqué rendu public mercredi dans la foulée de la proclamation des résultats provisoires officiels de l’élection présidentielle du 24 mars, le Conseil constitutionnel invite les candidats désirant déposer une requête, aux fins de contestation des opérations électorales, de la faire parvenir à son greffe, au plus tard le jeudi 28 mars, à minuit.

Le conseil constitutionnel a justifié cette compression des délais par les ”circonstances exceptionnelles” intervenues dans le processus électoral.

L’opposant Bassirou Diomaye Diakhar Faye, 44 ans, a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du 24 mars avec 54, 28 % des suffrages, par la Commission nationale de recensement des votes qui a proclamé mercredi les résultats provisoires du scrutin.

Le candidat du pouvoir sortant, Amadou Ba, est arrivé deuxième du scrutin avec un score de 35, 79 % des voix, d’après les résultats de la Commission nationale de recensement des votes qui siégeait à la Cour d’appel de Dakar sous la présidence d’Amady Diouf, premier président de cette juridiction.

Le troisième des 19 candidats, Aliou Mamadou Dia du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), a recueilli 2, 80 % des votes.

Le taux de participation a été de 61,30 %, moins qu’en 2019, quand le président sortant Macky Sall avait obtenu un second mandat, également au premier tour, mais plus qu’en 2012.

MTN/ADL/AKS

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-COLLECTIVITES / Thiès : les pouvoirs publics en croisade contre l’occupation anarchique autour du marché central

Thiès, 19 avr (APS) – Des commerçants et occupants du marché central de Thiès interr…