Dakar, 11 juin (APS) – Le champ Sangomar, situé à une centaine de kilomètres de la côte sénégalaise, au large de Dakar, a produit son premier baril de pétrole “en toute sécurité”, a-t-on appris mardi de la société Woodside.

La production de ce premier baril de pétrole marque l’entrée du Sénégal dans l’industrie pétrolière, une dizaine d’années après la découverte d’importants gisements de pétrole et de gaz dans le pays.

“Woodside […] annonce l’accomplissement en toute sécurité de la production du premier baril du champ Sangomar, qui est situé au large du Sénégal et constitue le premier projet pétrolier offshore du pays”, déclare la compagnie pétrolière basée en Australie.

Elle rappelle être un opérateur de la coentreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD).

“Un jour historique pour le Sénégal et pour Woodside”

“La phase 1 du développement du champ Sangomar comprend une installation autonome de production, de stockage et de déchargement en mer […] d’une capacité nominale de 100.000 barils par jour”, précise Woodside.

Elle annonce “des phases additionnelles de développement” du champ Sangomar.

“C’est un jour historique pour le Sénégal et pour Woodside”, a déclaré Meg O’Neill, la présidente-directrice générale de Woodside.

Mme O’Neill, citée dans le communiqué, souligne que “le premier baril du champ Sangomar est une étape clé qui témoigne de la concrétisation de [la] stratégie” de la compagnie pétrolière.

“Le projet Sangomar devrait générer de la valeur pour les actionnaires, conformément aux termes du contrat de recherche et de partage de production”, ajoute-t-elle.

La présidente-directrice générale de Woodside estime que “la livraison en toute sécurité du premier projet pétrolier offshore du Sénégal […] démontre la capacité de Woodside à exécuter des projets de classe mondiale”.

Cette livraison survient dans “une période marquée par des défis mondiaux sans précédent”, signale Mme O’Neill.

“Nous sommes fiers des relations que nous avons nouées avec PETROSEN, l’État du Sénégal, et nos principaux sous-traitants internationaux et locaux pour développer cette ressource d’importance nationale”, rapporte le communiqué en citant la présidente-directrice générale de Woodside.

Du pétrole de qualité conforme à la demande des marchés européens et asiatiques

Thierno Ly, le directeur général de PETROSEN E&P, la filiale chargée “des activités amont et intermédiaire des hydrocarbures” à la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), a fait part de sa satisfaction de voir cette étape franchie.

“Le début de la production du pétrole de Sangomar marque une nouvelle ère pour l’industrie et l’économie” du Sénégal. “C’est le résultat de l’engagement des équipes qui ont travaillé de manière acharnée pour relever les défis et atteindre nos objectifs stratégiques, dans un environnement complexe et exigeant”, a ajouté M. Ly.

“Nous n’avons jamais été aussi bien positionnés pour saisir autant d’opportunités de croissance, d’innovation et de succès pour le développement économique et social de notre pays”, s’est-il réjoui.

Le projet Sangomar est mené par la coentreprise RSSD, qui est composée de Woodside (avec une participation de 82 %) et de PETROSEN (avec une participation de 18 %).

“L’estimation du coût de la phase 1 du projet de développement du champ Sangomar reste dans la fourchette prévue de 4,9 à 5,2 milliards de dollars US”, indique le communiqué.

Il assure que “Woodside prévoit de poursuivre les activités de mise en service et d’augmenter la production en toute sécurité en 2024”.

“La qualité du brut” du champ Sangomar “correspond à la demande des marchés européens et asiatiques”, signale la même source.

ESF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-FISCALITE / Les nouvelles autorités invitées à élargir l’assiette fiscale pour collecter davantage de recettes (expert)

Saly, 22 juin (APS) – Le président de la section fiscale de l’Ordre national d…