De l’envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Bator Sall

Addis Abeba, 23 avr (APS) – Le dixième Forum régional africain sur le développement durable (FRADD), ouvert mardi à Addis Abeba, en Ethiopie, offre une nouvelle opportunité aux pays africains de réaffirmer leur engagement collectif à transformer, à partir des objectifs de développement durable (ODD), le continent au bénéfice des générations actuelles et futures, a indiqué Abdoulaye Mazaima, président de la 9ème édition dudit forum.

‘’Nous sommes à un moment crucial et notre continent est aujourd’hui confronté à de multiples défis. Les progrès vers la réalisation des objectifs du développement durable et de l’Agenda 63 restent inégaux et révèlent des disparités entre les régions, les pays et les zones rurales urbaines”, a-t-il relevé.

Il s’exprimait à l’ouverture officielle du 10ème Forum régional africain sur le développement durable. Une édition axée sur le thème ”Renforcer le programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 et éradiquer la pauvreté en période de crises multiples : la mise en œuvre efficace de solutions durables, résilientes et innovantes’’.

‘’L’économie mondiale est marquée par l’incertitude et la vulnérabilité en particulier pour les pays en développement. Nous devons redoubler d’efforts pour atteindre nos objectifs communs’’, a insisté M. Mazaima, par ailleurs ministre nigérien de l’Hydraulique, de la Santé et de l’Environnement.

Il a invité les pays africains à ”consacrer leurs efforts à cinq priorités essentielles”, en accélérant  les luttes contre les changements climatiques et la promotion de la transition verte et en adoptant des approches novatrices pour mobiliser des ressources nationales et externes pour relever le défi de financement.

Il a aussi exhorté les pays développés à augmenter leurs engagements financiers pour aider les pays en développement à faire face aux impacts climatiques et à mettre l’accent sur l’égalité hommes-femmes.

Le président du 9ème Forum est revenu également sur les diverses réalisations ‘’significatives’’ obtenues par les membres du bureau sortant grâce à leurs efforts qui ont permis de faire ”avancer les agendas 2030 et 2063”.

Selon lui, le bureau, en plus du plaidoyer, a eu à mener des actions de sensibilisation, et a réalisé des avancées dans les chaînes de valeur régionales, de l’initiative de la grande muraille, et  dans la promotion d’une économie verte et durable.

”Nous avons avancé dans des domaines clés tels que la promotion de la chaîne de valeur régionale des minerais pour les batteries des véhicules électriques, de l’initiative de la grande muraille verte bleue, de la Coalition pour la dette durable et des obligations vertes durables et de développement durable”, s’est félicité Abdoulaye Mazaima.

SBS/AB/ASB//ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL-SANTE-COLLECTIVITES / Tivaouane : Un chirurgien-dentiste lance les activités d’un bloc dentaire par des consultations et des soins gratuits

Tivaouane, 26 mai (APS) – Le chirurgien-dentiste Babacar Ndiaye Amdy Diouf a lancé, …