Dakar, 22 mai (APS) – Le Réseau de la Renaissance africaine et de la diaspora (ARDN), dirigé par le Sénégalais Djibril Diallo, annonce sa participation à la Journée de l’Afrique, prévue vendredi à New York et dont l’édition 2024 va mettre l’accent sur les femmes dans l’agriculture.

Prévue “de 15 h à 17 h”, l’édition de cette année porte sur le thème “Les femmes d’Afrique et de la diaspora et le développement agricole”, indique un communiqué transmis à l’APS.

Selon la même source, le thème de cette année, “vise à sensibiliser le public sur le rôle crucial que jouent les femmes dans l’agriculture. Il souligne également les dimensions économiques et sociales des pays africains et de la diaspora africaine”.

“L’accent sera mis sur l’importance de l’éducation, à la fois pour les femmes, afin de leur donner les connaissances et les outils nécessaires, et pour les hommes, afin de promouvoir les alliances et les partenariats égaux”, ajoute le communiqué.

En perspective de cette commémoration, le président-directeur général de l’ARDN, Djibril Diallo a souligné le rôle essentiel des femmes dans l’agriculture pour l’avenir du continent.

“Un secteur agricole dynamique et fort est nécessaire pour que les pays d’Afrique, la diaspora africaine et leurs populations puissent prospérer au 21ᵉ siècle”, a déclaré M. Diallo, ancien directeur de la communication du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), dont les propos sont contenus dans le communiqué.

“Reconnaître et soutenir le rôle et le travail des femmes dans l’agriculture est essentiel à la réalisation des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique”, a souligné le président fondateur du Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora, dont le siège est à New York.

Cette ONG internationale est dotée du statut d’organisme de bienfaisance public et a des conventions de partenariat avec plusieurs organes des Nations unies.

Explorer l’intersection entre droits des femmes et développement agricole

Akeju Abass, son ambassadeur itinérant, a également insisté sur l’importance de la Journée de l’Afrique.

Cette commémoration “n’est pas seulement un moment pour réfléchir sur notre patrimoine, mais aussi pour tracer la voie à suivre”, a-t-il dit, cité par le communiqué.

“En autonomisant les femmes et en luttant contre les disparités dans l’agriculture, ajoute-t-il, nous semons les graines d’un avenir plus prospère et plus équitable pour tous les Africains et la diaspora”.

“Les objectifs des célébrations de la Journée de l’Afrique 2024 incluent l’exploration de l’intersection entre les droits des femmes et le développement agricole dans le cadre de la campagne visant à donner un carton rouge à toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des filles, en mettant en valeur le potentiel et les promesses de l’Afrique, et à promouvoir un récit positif du continent”, précise le communiqué.

Il note que malgré “leurs contributions significatives, les femmes agricoles sont confrontées à de nombreux défis, notamment un accès limité à la terre, à l’eau, aux semences, aux engrais, aux marchés, au crédit et aux services financiers”.

Des “défis sont souvent exacerbés par des lois et des coutumes inéquitables qui favorisent l’héritage masculin et entravent l’accès des femmes à la propriété foncière”.

La Journée de l’Afrique aux Nations unies se veut “une plateforme unique pour célébrer le succès et la diversité du continent africain, en mettant en valeur son potentiel économique et culturel”.

BK/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Agenda

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE / Kaffrine : le roi du Ndoucoumane intronisé samedi

Kaffrine, 24 juin (APS) – L’actuel roi du Ndoucoumane, Talla Ndiémé Ndao, va ê…