Kaolack, 26 jan (APS) – Le président de l’Association nationale des transporteurs et commerçants du Sénégal (ANTCS), Daouda Tine, a salué la démarche du directeur général des Douanes consistant à faciliter les procédures et autres enlèvements de marchandises sur les différents axes routiers et frontaliers.

”Nous saluons l’initiative du DG des douanes qui nous a accordés une oreille attentive pour diminuer au maximum, les contrôles douaniers pour la rapidité des procédures et autres enlèvements” a-t-il notamment déclaré.

M. Tine faisait face à la presse en marge de la tournée que le directeur général des Douanes a effectuée dans la zone centre du pays, qui regroupe les régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine et Kaolack.

”La zone centre occupe une place majeure dans l’économie du Sénégal, avec des navettes de plusieurs centaines de camions de nos membres par jour. Nous remercions le DG des douanes pour l’attention qu’il nous a accordée”, a déclaré M. Tine.

Le président de l’ANTCS a salué l’approche de l’administration des douanes pour trouver des ”réponses adéquates” à leurs différentes préoccupations.

Le DG des douanes, Mbaye Ndiaye, a indiqué que ”les opérateurs économiques sont des partenaires avec qui l’administration des Douanes a des relations étroites”.

”On les encadre dans le cadre de leurs activités en essayant de leur apporter une certaine souplesse et de la facilitation. Et je crois qu’il était nécessaire voire même normal qu’au cours de cette tournée, d’avoir une entrevue avec les opérateurs économiques concernés pour discuter avec eux afin de trouver des solutions par rapport aux difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre des formalités de dédouanement”, a expliqué M. Ndiaye.

Lors de cette rencontre avec les opérateurs économiques, les doléances ont porté essentiellement sur l’évaluation des marchandises parce que ”la valeur, c’est l’assiette des droits”, a souligné le DG des douanes.

D’après lui, les opérateurs économiques ”ont parfois tendance à minorer les valeurs déclarées. Ce qui amène souvent des contestations de la part du service et parfois même des redressements”.

”C’est une source de préoccupations et on a discuté pour essayer d’harmoniser, de trouver des valeurs intermédiaires qui permettraient aux opérateurs économiques de continuer à dédouaner et au service aussi d’accomplir sa mission fiscale dans la meilleure des manières”, a soutenu Dr Mbaye Ndiaye.

L’autre problème soulevé durant cette rencontre est lié aux contrôles multiples relevés par Daouda Tine de l’ANTCS.

Des instructions sont données aux services des Douanes afin de les rationaliser au maximum pour accompagner ces opérateurs économiques qui créent de la richesse, des emplois et qui sont ”extrêmement utiles” pour le développement économique et social du Sénégal, a fait valoir Dr Ndiaye.

ADE/SBS/ADL/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-QATAR-HABITAT / Signature d’une convention de partenariat pour la construction de 100 000 logements

Dakar, 4 mars (APS) – Le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publi…