Dakar, 11 oct (APS) – Le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, en partenariat avec le Fonds mondial pour l’environnement (FEM), a lancé mercredi, à Dakar, un projet d’adaptation basé sur les écosystèmes (AbE) d’une valeur de 5 milliards de francs CFA.

Dans le cadre de ce projet, l’Agence sénégalaise de reforestation et de la Grande Muraille verte (ASERGMV) est l’institution gouvernementale en charge de l’exécution du programme dans ses deux zones d’intervention.

L’objectif visé à travers ce programme est de renforcer la résilience de la biodiversité, des services écosystémiques et des communautés agropastorales face à l’impact du changement climatique croissant, et aux risques associés aux sécheresses et inondations dans la réserve de biosphère du Ferlo et le plateau de Thiès, précise un document remis à la presse.

 

Le projet est financé par le FEM pour un montant de 8 millions 949 mille 500 dollars, soit encviron 5 milliards 369 millions 700 francs CFA pour une durée cinq ans.

“Le projet va s’attaquer aux principales causes de la vulnérabilité, aux changements climatiques dans la réserve biosphère de Ferlo et la ville de Thiès’’, a déclaré Fodé Fall, directeur de cabinet du ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique en présidant l’atelier de lancement du projet.

Il a indiqué que le projet travaillera à réduire les risques des inondations dans le plateau de Thiès et à promouvoir la remontée biologique dans la réserve de biosphère du Ferlo.

”Il va permettre d’améliorer le niveau de vie des populations agropastorales, d’atténuer la pauvreté dans la zone d’intervention et de réduire l’empreinte écologique au niveau des terroirs”, a-t-il-ajouté

Selon Ndiaye Fatou Ndiène, chargée de portefeuille environnement et changement climatique au bureau des programmes Nations unies pour le développement, ce projet aidera  à lutter contre la disparition progressive  du caïlcédrat dans la ville de Thiès.

 

“Le caïlcédrat est un arbre emblématique de la ville de Thiès qu’il faut remplacer. Ce programme va donc aider à remplacer ces arbres qui sont très importants pour le décor et le cadre de la ville de Thiès’’, a-t-elle souligné lors de cet atelier de lancement du projet.

Selon les estimations de l’Agence sénégalaise de reforestation et de la Grande Muraille Verte, le projet va améliorer les moyens d’existence pour 390 000 bénéficiaires, dont 90 000 personnes directement et 300 000 personnes indirectement.

Le projet va aussi impacter des zones protégées terrestres sous gestion améliorée pour la conservation de 2 millions 058 mille 214 hectares.

L’ASERGMV indique qu’il est attendu de l’exécution du projet, une augmentation de 25 % de la densité de la couverture végétale dans les sites de projet, une augmentation de la rétention d’eau dans le sol et une réduction des inondations ainsi qu’une augmentation de 10% du stock de carbone par rapport à la situation de référence.

ABD/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL-RESULTAT / Teungueth FC s’incline devant l’As Pikine, suspense relancé pour la ligue 1

Dakar, 19 mai (APS) – L’équipe de Teungueth FC, en déplacement au stade Alassa…