Dakar, 20 juin (APS) – L’Association des métiers de la musique (AMS) est prête à envisager toutes les options disponibles, y compris de recourir à la justice pour l’application de la loi sur la copie privée, a déclaré mardi son président, Daniel Gomes par ailleurs musicien-chanteur.

”Nous sommes également prêts à envisager toutes les options disponibles, y compris le recours à des instances juridiques, si nécessaire, pour faire valoir les droits des artistes et pour que l’effectivité de la copie privée soit enfin une réalité”, a-t-il dit lors d’un entretien accordé à l’APS en prélude à la fête de la musique célébrée mercredi à travers le monde.

La priorité absolue de l’association cette année, indique-t-il, est de veiller à ce que les artistes bénéficient d’une rémunération équitable et de protections adéquates dans le contexte actuel. ”Nous restons engagés à lutter pour l’effectivité de la copie privée et à travailler sans relâche pour promouvoir et protéger les intérêts de l’industrie musicale au Sénégal”, a-t-il ajouté.

L’association présidée par M. Gomes s’est activement impliquée dans le plaidoyer pour l’effectivité de   la copie privée, mettant en avant les avantages qu’elle apporterait aux artistes en termes de rémunération équitable et de protection de leurs droits.

En mars dernier dans un communiqué de presse, l’AMS avait demandé, solennellement au gouvernement l’application effective de la copie privée au Sénégal.

”Nous avons travaillé en collaboration avec les parties prenantes pour faire entendre notre voix et avons fourni des recommandations concrètes pour la mise en œuvre effective de cette loi. Nous constatons le retard dans la mise en œuvre malgré la validation des décisions par la commission compétente”, indique Daniel Gomes.

Il estime que malgré les efforts continus, il est constaté que le processus d’adoption et de mise en œuvre de nouvelles lois peut être complexe et prendre du temps au Sénégal.

L’AMS reste cependant déterminée à faire avancer cette question et à garantir que les droits des artistes soient respectés dans un environnement numérique en constante évolution.

”Dans cette optique, nous continuerons à renforcer notre plaidoyer en sensibilisant davantage les acteurs clés, en mobilisant le soutien du grand public et en renforçant notre collaboration avec d’autres organisations et associations de l’industrie musicale”, souligne-t-il.

FKS/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi féminin UFOA U20 : le Sénégal s’impose d’entrée face à la Gambie

Dakar, 20 mai (APS) – L’équipe du Sénégal U20 a dominé la Gambie sur le score de deu…