Dakar, 23 mai (APS) – Le secrétaire général du ministère du Travail, de l’Emploi et des Relations avec les institutions, Abdoulaye Guèye, a souligné, jeudi, la nécessité pour l’administration du travail de s’adapter aux mutations, afin de mieux répondre aux nouveaux besoins et attentes.

’’Notre administration du travail devra s’adapter aux mutations et répondre favorablement à ces nouveaux besoins et attentes par des interventions et des dispositifs adaptés aux exigences et aux réalités du monde du travail’’, a-t-il déclaré.

Cette adaptation est un ‘’impératif face aux effets induits de la pandémie de covid-19 (…), la transformation des modes classiques d’organisation du travail inhérents à la digitalisation et à l’intelligence artificielle, au chômage massif des jeunes, à l’exploitation prochaine dans notre pays du gaz et du pétrole’’, a-t-il expliqué.

Abdoulaye Guèye s’exprimait ainsi à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des journées du monde du travail (JMT), organisées par l’Amicale des inspecteurs et contrôleurs du travail et de la sécurité sociale (AICTSS), sur le thème : ‘’La législation sociale sénégalaise face aux nouveaux enjeux et aux mutations du monde du travail.’’

La thématique de ce conclave ”nous plonge dans une réflexion scientifique pour mieux cerner les aspects juridiques liés à la gouvernance des politiques impactant l’emploi, la prise en compte des nouvelles formes d’organisation du travail, et l’extension de la protection sociale sous l’angle de son organisation et de son mode de financement’’, a-t-il souligné

Dans cette perspective, dit-il, ‘’la réforme en cours de la législation du travail, de la sécurité sociale et de la sécurité sociale doit s’adapter aux mutations intervenues dans le marché du travail, sans oublier la mère des batailles que constitue le renforcement plus étendu des pouvoirs juridiques de l’administration du travail.’’

‘’Cette réforme du code du travail déjà amorcée par le comité technique et le comité de pilotage devra aussi prendre en compte les nouvelles orientations stratégiques et priorités adoptées à la vision systémique de transformation de notre pays.’’

Le secrétaire général du ministère du Travail juge que ‘’le défi de l’emploi et de l’employabilité pour les personnes en âge de travailler demeure une problématique qui appelle de la part de tous les acteurs une approche concertée et inclusive.’’

A ce titre, ‘’le soutien au secteur privé est un impératif afin de disposer d’un environnement des affaires attractif et propice à la création massive d’emplois décents et dans le respect des droits légitimes des travailleurs’’, a-t-il avancé.

MK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Les orientations et missions de l’OIF au menu d’échanges entre le président Faye et Louise Mushikiwabo

Dakar, 22 juin (APS) – Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a …