Dakar, 20 avr (APS) – Les quotidiens dakarois de ce samedi ont surtout mis en relief la visite annoncée du président de la République, Bassirou Diomaye Faye, à Banjul, ainsi que les mesures adoptées par le gouvernement pour un bon approvisionnement du pays en moutons en perspective de la fête musulmane de la Tabaski, prévue au mois de juin prochain.

‘’Diomaye en œuvre à Banjul’’, titre Sud Quotidien, montrant une photo du chef de l’Etat serrant la main de son homologue gambien, Adama Barrow, lors de sa prestation de serment, le 02 avril dernier, à Diamniadio.

‘’De fortes attentes devraient être évoquées à l’occasion de leur entretien, notamment le trafic international de bois via la Gambie, la consolidation des initiatives de paix en Casamance, la gestion des menaces djihadistes, le trafic de drogues et de faux billets’’, écrit le journal.

Dans le même sillage, le quotidien l’As souligne qu’’’au-delà du cachet que revêt cette visite eu égard aux relations qui lient les deux pays, les deux chefs d’Etat sont attendus sur les questions liées à la crise en Casamance, à la sécurité transfrontalière et au trafic du bois de Casamance exporté à partir de la Gambie’’. ‘’Diomaye à l’épreuve de la sécurité nationale’’, titre ainsi le journal en manchette.

Le Soleil relève que cette visite de travail en Gambie est le second déplacement à l’étranger du président Faye depuis son investiture, le 02 avril dernier. Le journal souligne que ce déplacement ‘’sera mis à profit pour consolider + les liens historiques de parenté et de coopération multiforme entre Dakar et Banjul’’.

Et c’est dans ce contexte que L’Observateur révèle que ‘’l’Etat gambien a subitement haussé les droits d’entrée du ciment en provenance du Sénégal de 30 Dalasi ou 300 F Cfa par sac à 180 Dalasi ou 1750 F Cfa par sac, rendant le ciment en provenance du Sénégal invendable’’, alerte le journal. Les droits de douane sur le ciment sénégalais ont enregistré ainsi une hausse de 500 %, précise L’Obs, indiquant que ‘’les importateurs sénégalais de ciment vers la Gambie sont désorientés’’.

Le Quotidien fait une immersion dans les coulisses de la visite du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye à Nouakchott (Mauritanie). Selon le journal, ‘’le report du début de l’exploitation commune du gisement de gaz de Grand Tortue Ahmeyim a dominé’’ les entretiens entre les deux chefs d’Etat, ‘’surtout que cela va impacter négativement les budgets des deux pays (…)’’.

Une partie de la presse quotidienne s’est aussi intéressée aux mesures prises par le gouvernement en perspective de la Tabaski. ‘’Le gouvernement Sonko prend le mouton…par les cornes’’, titre Vox Populi, faisant état de ‘’trois mesures phares pour un bon approvisionnement en béliers’’. Le journal cite l’assouplissement du contrôle des camions et véhicules transportant des moutons à destination du Sénégal’’, l’exonération des droits et taxes sur les moutons de Tabaski’’.

S’y ajoute l’’’autorisation de la présence, à bord de chaque camion, de trois bergers chargés de la surveillance des animaux transportés’’.

Vox Populi passe le mot à l’Info qui évoque à son tour ‘’trois mesures phares pour un bon approvisionnement du marché en mouton’’. Selon le journal, Bassirou Diomaye Faye ‘’exhorte à faire respecter de manière stricte, les mesures sanitaires d’hygiène et de sécurité pour un bon déroulement des opérations’’.

A ce propos, L’Observateur indique que les éleveurs ont promis ‘’un million de moutons’’ pour cette fête musulmane célébrée avec beaucoup de ferveur au Sénégal.

 Walfadjri s’intéresse aux décrets relatifs aux attributions des ministres en relevant que ces derniers ‘’vont rendre compte non pas au président de la République, mais au Premier ministre’’, Ousmane Sonko. ‘’Sonko, les pleins pouvoirs’’, titre le journal. Il explique que ces décrets ‘’les placent sous son autorité’’, ‘’alors que sous les prédécesseurs de Bassirou Diomaye Faye, les ministres étaient sous l’autorité du président de la République’’.

Le même journal s’intéresse à la situation au sein de Benno Bokk Yaakaar (BBY, opposition). ‘’Benno, pronostic vital engagé !’’, s’exclame WalfQuotidien, relevant des départs de partis membres de cette coalition.

Le quotidien Enquête s’intéresse à la reconfiguration politique au Sénégal, après l’arrivée de Bassirou Diomaye Faye au pouvoir. ‘’Quelle opposition pour Diomaye ?’’, s’interroge le journal. Il observe que l’’’opposition au duo Sonko-Diomaye peine à se reconstituer autour de l’ancienne coalition présidentielle de l’APR’’, l’Alliance pour la République, parti fondé par le président Macky Sall. 

ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi Féminin UFO-A Dames : remake Sénégal-Guinée Bissau en finale 

Dakar, 28 mai (APS) – Les Lionnes U20 du Sénégal vont croiser la Guinée Bissau en finale d…