Somone, 6 sept (APS) – La directrice zone Afrique de l’Ouest de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), Ngoné Diop, a soutenu que la transformation structurelle de l’Afrique “ne se fera pas sans les jeunes” qui constituent déjà 60 % de la population africaine.

60 % de la population africaine est composée de jeunes de moins de 24 ans. (…). La transformation structurelle de l’Afrique et son développement inclusif, et durable se fera avec et par les jeunes ou ne se fera pas”,  a-t-elle dit à l’ouverture de la troisième édition de la Conférence du Réseau africain des comptes de transferts nationaux (NTA-Afrique).

“Une étude de la CEA, a-t-elle poursuivi,  a montré qu’éduquer les jeunes, assurer leur santé, et des emplois décents et les inclure dans le processus de gouvernance, est une exigence qui se traduit en dividende économique estimée a 92 milliards de dollars, soit 6,5% du PIB régional”.

Elle a indiqué qu’en 2023, l’Afrique abrite environ 1,4 milliard de personnes, avec un taux de croissance annuel moyen de 2,3%, (…)”.  Selon elle “si la population mondiale double presque tous les 76 ans ailleurs, en Afrique elle double presque tous les 30 ans”.

 Au vu de cette démographie, elle a appelé, “à accélérer la capture du dividende démographique qui permettra d’accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) en Afrique”.

Notre continent doit redoubler d’effort pour atteindre les ODD”, a insisté Mme Diop, rappelant le tableau noir “des décès maternels avec un taux de 70% enregistré en Afrique subsaharienne, et dans la sous-région où on a les plus faibles pourcentages d’enseignants formés comparés aux autres régions du monde”.

Ouverte, mercredi à Somone, cette rencontre qui se poursuit jusqu’à vendredi, va faire le bilan de la feuille de route de l’Union africaine sur le dividende démographique, cinq années après son adoption.

La troisième édition de la Conférence du Réseau africain des comptes de transferts nationaux (NTA-Afrique) a  enregistré 200 participants autour du thème central  :  “Dividende démographique, économie générationnel et veloppement durable en Afrique”.

Le réseau mondial des comptes nationaux de transfert est composé de chercheurs qui travaillent à l’introduction de la structure par âge de la population dans l’estimation du progrès économique.

MF/AB/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-DIAGNOSTIC / Matam : un officiel évoque les freins au développement de la culture dans la région

Kanel, 20 mai (APS) – Le centre culturel régional de Matam (nord) est appelé à faire…