Diamniadio, 9 jan (APS)- L’ancien président de la République du Cap Vert, Jorge Carlos de Almeida da Fonseca, a rappelé mardi, “le rôle primordial des médias dans la promotion de la citoyenneté et de la paix sociale”, notant que  la presse est à considérer comme “un élément vital des systèmes démocratiques”.

“Les médias jouent un rôle important dans la promotion de la citoyenneté et de la paix. Je parle ainsi de la presse libre, capable de faire une couverture médiatique équilibrée et impartiale”, a-t-il martelé.

Jorge Carlos de Almeida da Fonseca prononçait la conférence inaugurale marquant l’ouverture de la 50e édition des assises de l’Union internationale de la presse francophone (UPF) qui se tient  à Diamniadio, environ 30 km à l’est de Dakar.

La rencontre qui se poursuit jusqu’à vendredi porte sur le thème “Médias, paix et sécurité”.

Selon lui, “un journalisme équilibré et de qualité contribue à éduquer le public et encourage la compréhension entre les différentes cultures, tout en permettant le dialogue entre les différentes parties de nos sociétés”.

Dans son intervention, il a notamment insisté sur le fait que “la liberté de la presse mérite d’être considérée comme un élément vital des systèmes démocratiques”.

Cette liberté, a-t-il poursuivi, “permet d’évaluer la situation du système démocratique, de vérifier les progrès et limites de tous les autres piliers, de faciliter le contrôle des différents pouvoirs et de permettre au citoyen ordinaire de participer à la construction de la démocratie”.

Dans cette perspective, M. Fonseca a relevé que les médias, en tant qu’instrument d’information, “peuvent sensibiliser sur les problèmes de sécurité en insistant sur la prévention des conflits et en encourageant [la résolution] par la voie diplomatique”.

Aux fins de son analyse, “l’illusion la plus répandue, la plus dangereuse et aussi la plus difficile à défaire est celle de considérer que la paix et la sécurité en Afrique peuvent être obtenues en érigeant des régimes autocratiques ou dictatoriaux”.

Les assises de l’UPF se sont ouvertes en présence de Madiambal Diagne, le président de ladite organisation, d’autres personnalités et de représentants de médias des pays francophones.

Pour la quatrième fois, le Sénégal accueille les assises de l’Union internationale de la presse francophone, après celles de 1962, 1982 et 2014.

ABD/SMD/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…