Saly, 25 juil (APS) – La lutte contre la corruption est une stratégie à long terme, a souligné, mardi, à Saly, le président de l’Office national de lutte contre la fraude et corruption (OFNAC), Serigne Bassirou Guèye, tout en saluant les efforts déployés par l’Etat dans ce domaine.

“L’Etat a fait beaucoup d’efforts  en nous dotant suffisamment de ressources humaines et financières maintenant il nous faut comprendre que la lutte contre la corruption est une stratégie à long terme et chacun a sa part”, a-t-il dit à l’ouverture de la 2e session du Comité technique de coordination, de suivi et d’évaluation (CTSE) de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (SNLCC).

Cette rencontre vise à identifier les contraintes rencontrées par les acteurs dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption avant l’élaboration d’une évaluation qui sera transmise au chef de l’Etat.

Les acteurs de la lutte contre la corruption “sont extrêmement dévoués”, a soutenu l’ancien procureur de la République, invitant les médias à ”crédibiliser les organes qui luttent contre la corruption”.

Le magistrat a rappelé que la SNLCC est adossée à un plan d’actions quinquennal 2020-2024 de mise en œuvre impliquant trois objectifs. Il s’agit du renforcement des cadres institutionnels et juridiques de lutte contre la corruption, l’amélioration de la coordination des interventions et de leur gouvernance et enfin l’amélioration de la communication et du renforcement des capacités des acteurs qui doivent lutter contre la corruption, a-t-il détaillé.

Ces objectifs sont supervisés par trois organes : le Comité national de pilotage présidé par le chef de l’Etat ou son représentant, le Comité technique de suivi et d’évaluation (CTSE) et enfin l’Unité de coordination, de suivi et évaluation (UCSE)

“Le CTSE porte une lourde responsabilité en ce sens qu’il se positionne comme une entité tampon entre le Comité de pilotage et l’Unité de suivi évaluation”, a expliqué Serigne Bassirou Gueye, ajoutant qu’il joue un rôle primordial dans l’appréciation des résultats obtenus par les acteurs, dans la justification ultime des écarts et dans la définition de nouveaux objectifs à atteindre pour l’année 2024.

Le CTSE est également, selon lui,  un creuset de réflexion prospective qui fournit aux autorités gouvernementales, par ses avis et recommandations, une précieuse aide à la prise de décision.

MF/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Sidath Sarr, nouvel entraineur de Teungueth FC

Dakar, 20 juin (APS) – Le technicien Sidath Sarr a été nommé entraîneur de Teungueth FC po…