Matam, 3 mai (APS) – L’essor de la danse dans la région de Matam (nord-est) est freiné par un problème de formation et de formalisation, indique le directeur du centre culturel régional, Abdourahmane Diallo.

 »Les quelques groupes de danse qui existent dans la région de Matam sont confrontés à un problème de formation et de formalisation, ce qui freine le développement de cet art dans la région », a-t-il notamment dit à l’APS, à l’occasion de la journée internationale de la danse, célébrée le week-end dernier à Matam. Trois groupes de danse venus de Matam et de Ourossogui ont assuré le spectacle lors de cet évènement.

Il estime que les danseurs de la région doivent s’organiser et être ‘’reconnus juridiquement’’. ‘’Ils doivent aussi avoir des paliers et aller chercher des partenaires. C’est en se formalisant qu’ils pourront bénéficier de formation, de financements et avoir la possibilité d’aller faire des prestations à l’internationale’’, a-t-il souligné.

Il précise que c’est cela qui fait défaut aux danseurs de la région et assure que le centre culturel de Matam est en train ‘’d’y travailler’’. ‘’D’ici quelque temps, on trouvera des solutions à ces soucis de formation et de formalisation », a promis le directeur du centre culturel régional.

Il a également reconnu que la région de Matam souffrait de l’absence d’une compagnie de danses ‘’bien structurées et professionnelles’’.

AT/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-CONSÉCRATION / Le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Vatican est arrivé au Sanctuaire marial de Popenguine

Popenguine, 9 déc (APS) – Le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Vatican e…