Dakar, 12 juin (APS) – La finance islamique offre des opportunités de financement pour les énergies renouvelables et les infrastructures énergétiques, a rappelé, lundi, à Dakar, le Premier ministre, Amadou Ba.

‘’La finance islamique offre des opportunités de financement pour les projets d’énergie renouvelable, l’efficacité énergétique, l’exploration et la production d’énergie, les infrastructures énergétiques. Elle permet aussi de mobiliser des ressources conformes à la charia islamique pour soutenir le développement durable du secteur de l’énergie dans la sous-région’’, a souligné M. Ba.

Il présidait la cérémonie officielle de la huitième édition du Forum international sur la finance islamique en Afrique de l’Ouest.

L’Arabie Saoudite et le Qatar sont représentés à cette rencontre de deux jours.

‘’La finance islamique peut être utilisée pour développer des projets d’énergie renouvelable, dont l’énergie solaire, l’énergie éolienne et l’énergie hydroélectrique’’, a souligné le chef du gouvernement.

La finance islamique est aussi une opportunité pour les ‘’initiatives d’efficacité énergétique’’, selon M. Ba.

‘’Les pays d’Afrique de l’Ouest riches en ressources naturelles, tels que le pétrole et le gaz, peuvent bénéficier du financement islamique pour l’exploration et la production d’énergie’’, a ajouté le Premier ministre.

Les ‘’mudaraba’’ et le ‘’musharaka’’, des produits de finance islamique, peuvent être utilisés pour partager les risques et les bénéfices entre les investisseurs et les compagnies pétrolières, selon le chef du gouvernement.

Amadou Ba est d’avis que ‘’les financements islamiques constituent une opportunité pour promouvoir un développement économique et social durable, réduire la pauvreté, renforcer la résilience des communautés et garantir la souveraineté alimentaire’’.

‘’La finance islamique peut être utilisée pour développer des projets agricoles durables’’, a-t-il souligné, ajoutant qu’il peut s’agir d’irrigation, d’amélioration des infrastructures agricoles, d’élevage et de production de cultures vivrières.

Le Forum international sur la finance islamique en Afrique de l’Ouest fait partie du calendrier des conférences officielles du gouvernement du Sénégal.

Il est organisé par l’Institut africain de la finance islamique et la Banque islamique de développement, sur le thème, cette année, des ‘’opportunités de financement islamique pour le secteur de l’énergie et la souveraineté alimentaire en Afrique de l’Ouest’’.

Selon Mouhamadou Lamine Mbacké, le président-directeur général de l’Institut africain de la finance islamique, le Sénégal ne doit pas ‘’rater’’ le train de la finance islamique.

‘’Le Sénégal doit surtout se positionner pour capter les investissements’’ de la finance islamique, qui, selon lui, a l’avantage d’être ‘’socialement responsable et basée sur l’économie réelle’’.

ABD/AB/OID/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE /  Plaidoyer pour que le 26 septembre soit déclaré jour férié

Dakar, 19 avr (APS) – Le deuxième vice-président de l’association nationale des familles d…