Dakar, 18 juil (APS) – L’adoption il y a 25 ans du Statut de Rome, consacrant l’acte de naissance de la Cour pénale internationale (CPI), a été un moment historique dans la quête de la communauté internationale pour mettre fin à l’impunité, a souligné le président de la CPI, le juge Piotr Hofmański.

‘’Je rends hommage à tous les diplomates, membres de la société civile et autres qui ont rendu possible l’adoption du Statut de Rome il y a 25 ans. ‘’Ce fut un moment historique dans la quête commune de la communauté internationale pour mettre fin à l’impunité pour le crime de génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et le crime d’agression’’, a-t-il déclaré dans un communiqué parvenu à l’APS.

Le Procureur de la CPI, Karim Khan, dans des propos rapportés par le communiqué, a estimé que la commémoration du 25e anniversaire du Statut de Rome doit être ‘’le moment de réfléchir à ce qui a été accompli mais, c’est peut-être encore plus important, à ce que nous pouvons faire de plus ensemble.’’

Toutefois, ‘’ les atrocités commises au cours du XXe siècle, qui ont abouti à la création de la Cour, n’ont pas tari depuis, et nous assistons désormais à une érosion croissante du multilatéralisme et de la primauté du droit’’, a, pour sa part, indiqué Silvia Fernández de Gurmendi, la présidente de l’Assemblée des États parties, espérant que ‘’davantage d’États rejoignent cet effort historique, afin de maximiser le potentiel qu’a l’institution de rendre la justice dans notre monde tumultueux.’’

Appelant les parties prenantes au système du Statut de Rome à collaborer à trouver des solutions financières, institutionnelles et opérationnelles, la CPI rappelle que plus 46 millions d’euros avaient été accordés au Fonds au profit des victimes (FPV) grâce aux contributions volontaires de 52 États parties et de particuliers.

Adopté à Rome le 17 juillet 1998, le Statut de Rome est le traité international qui a créé la Cour pénale internationale (CPI). De grandes puissances telles que les Etats-Unis, la Russie, la Chine ou l’Inde ne l’ont pas encore ratifié.

ABB/AKS/SBS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-CULTURE / Le nouveau bâtiment bioclimatique du Goethe-Institut Sénégal sera livré en 2025

Dakar, 21 mai  (APS) – Le nouveau siège de l’Institut Goethe Sénégal dont l’ou…