Dakar, 31 mai (APS) – La livraison de vendredi de la presse quotidienne traite de divers sujets dont celui portant sur la convocation de deux journalistes par la gendarmerie, sur fond d’une polémique liée à l’affectation du chef d’état-major de l’armée de terre comme attaché militaire en Inde.

“Deux journalistes dans l’œil du cyclone”, affiche le quotidien L’As au sujet de la convocation des directeurs de publication du quotidien Tribune et du journal Le Quotidien, mercredi, à la section de recherches de la gendarmerie.

Pape Moussa Traoré, du quotidien privé Tribune, “a été auditionné avant d’être libéré tandis que [le directeur de publication du journal Le Quotidien] devrait se rendre, aujourd’hui [vendredi], dans les bureaux des enquêteurs de la gendarmerie”, rapporte L’As.

“Pape Moussa Traoré a été convoqué après la publication à la une du journal de D-Média d’un article relatant les raisons de la mutation du général Souleymane Kandé en Inde”, précise L’Observateur. Il ajoute que c’est aussi cette affaire qui vaut au directeur de publication du journal Le Quotidien, Mohamed Guèye, d’être convoqué par la gendarmerie.

Vox Populi fait observer que le traitement de l’affaire du général Kandé “prend une tournure judiciaire”, un développement qui conduit la Coordination des associations de presse (CAP) du Sénégal à appeler à  “un changement systémique”.

Le Quotidien, un des publications concernées par cette affaire, se fait aussi l’écho de la réaction de la Coordination des associations de presse, structure regroupant plusieurs acteurs des médias. Cette dernière “invite les nouvelles autorités à tirer les leçons de leur passé récent”.

La CAP fait ainsi allusion aux déboires passés du duo Bassirou Diomaye Faye-Ousmane Sonko, arrivés au pouvoir en mars 2024 après un parcours dans l’opposition parsemé d’embûches judiciaires.

“La presse dans le dur”

“Après l’activiste Bah Diakhaté, le régime de Diomaye Faye inaugure ses dossiers judiciaires avec les journalistes”, note Bès Bi Le Jour, quotidien selon lequel les organisations de presse se mobilisent déjà et “dénoncent ces arrestations”.

“La presse dans le dur”, titre Source A sur ce sujet, le quotidien Enquête insistant : “Sale temps pour la presse !”, avant d’évoquer, dans ses pages intérieures, une “guerre froide entre pouvoir et contre-pouvoir”.

Selon cette publication, les relations entre la presse et le nouveau pouvoir “risquent de se dégrader, en raison de fortes tensions liées à la pression fiscale et le placement en garde-à-vue du directeur de publication de La Tribune dans l’affaire du général Kandé”.

“Pour beaucoup de spécialistes, poursuit le quotidien Enquête, l’Etat doit faire preuve de sérénité, et la presse de responsabilité, dans le but d’éviter toute confrontation nuisible à la démocratie”.

Walfquotidien recentre le débat sur la réforme de la justice, au menu de l’actualité depuis quelques jours, avec la tenue des assises de la justice, convoquées par le président Bassirou Diomaye Faye. Le journal laisse entendre que les ambitions de réforme, dans ce domaine, s’accompagnent de “la crainte d’une indépendance totale de la justice”.

“Sauf extraordinaire, les assises de la justice ne devraient pas déboucher sur une indépendance absolue de la justice”, écrit Walfquotidien. Et d’ajouter qu’à l’instar de ses prédécesseurs, l’actuel chef de l’Etat “redoute des juges hors contrôle”.

“267 milliards pour restructurer le réseau de transport à Dakar”

L’Observateur s’intéresse à “l’état réel des finances publiques”, en faisant notamment état d’une “baisse de la dette extérieure de -167,46 milliards de francs CFA”, pour une dette intérieure de “371,29 milliards de francs CFA”.

Le journal, citant le rapport d’exécution budgétaire du premier trimestre 2024, soutient qu’à fin mars 2024, “les objectifs fixés pour le premier trimestre en mobilisation de ressources, comme l’exécution des dépenses, ont été presque atteints, malgré le contexte électoral tendu”.

Au sujet justement de cette présidentielle tenue le 24 dernier, L’info annonce que l’Union européenne vient de rendre public son rapport final sur cette élection, un document qui “détermine les forces et les faiblesses” du système sénégalais.

Le rapport de l’UE “revient sur le déroulement de tout le processus électoral durant la présidentielle et […] porte pas moins de 23 recommandations, dont 8 sont jugées prioritaires”, indique L’info.

Le quotidien Kititik’, en prélude à la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le tabac, alerte sur le fait que ce produit “tue à petit feu au Sénégal”. “Un simple détour au service pneumologie de l’hôpital Fann permet de mesurer l’ampleur des dégâts avec des malades qui tombent comme des mouches suite aux effets néfastes de la nicotine”.

Le Soleil annonce que le CETUD, Conseil exécutif des transports urbains de Dakar, a lancé, hier jeudi, la première phase d’un projet de réhabilitation de l’échangeur de Hann et d’autres sites. Le journal relève, à propos du réseau de transport en commun de Dakar de manière générale, que “267 milliards de francs CFA [sont requis] pour tout restructurer”.

BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Uncategorized

Voir aussi...

IMAGES / Arrivée du Président Bssirou Diomaye FAYE à Ouagadougou (Burkina Faso)

  …