Kolda, 24 avril (APS) – Le directeur régional du développement rural (DRDR) de Kolda (sud), Amadou Baldé, invite les producteurs d’anacarde à de meilleures mesures de protection de leurs vergers contre les feux de brousse, au regard des projections portant sur une baisse de la production de la noix de cajou dans la région cette année.

“Nous allons vers une baisse de production de l’anacarde dans la région. Du fait de l’impact du changement climatique, il a été noté partout cette année une forte chaleur qui a impacté négativement sur la floraison des anacardes”, a-t-il déclaré à des journalistes, en marge d’une rencontre des acteurs de la filière anacarde de la région naturelle de Casamance à Kolda.

Amadou Baldé a de même pointé les “risques d’attaques sur la pomme d’anacarde” et “le phénomène des feux de brousses qui détruisent des hectares de plantations, parce que tout simplement les producteurs ne protègent pas leurs vergers contre ces feux de brousse”. 

Malgré la baisse projetée de rendements, les acteurs de la filière anacarde attendent cette année une production à 100.000 tonnes dans la zone d’intervention du projet  “Lift-Cashew”, financé par le ministère de l’Agriculture des États-Unis d’Amérique.

Ce projet est mis en œuvre dans la région naturelle de Casamance (Ziguinchor, Kolda, Sédhiou) mais aussi en Gambie et en Guinée-Bissau.

“Cette année, à cause des facteurs cités, nous allons vers une baisse des rendements, mais malgré cela, on estime à 100.000 tonnes la production attendue dans la zone d’intervention du projet Lifft-Cashew dans la région naturelle de la Casamance, en Gambie et en Guinée-Bissau”, a déclaré le DRDR de Kolda.

En dépit de cette baisse de rendement projetée, les producteurs semblent garder espoir quant à une éventuelle augmentation du prix de vente de la noix de cajou, actuellement compris entre 300 et 400 francs CFA.

Pour harmoniser leurs stratégies, les acteurs du secteur de la zone ont tenu cette rencontre d’échanges pour une bonne synergie de la chaine de valeur de la filière anacarde, avec l’appui du projet “Lifft-Cashew”.

L’ambition de ce projet est de contribuer à renforcer la production et le commerce des noix de cajou sur les marchés locaux et internationaux, en mettant en rapport les infrastructures, les finances et exploitations relatives au cajou.

MG/BK/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE-DECLARATION / Ousmane Sonko : ”Rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal”

Dakar, 30 mai (APS) – Le Premier ministre Ousmane Sonko a déclaré, jeudi, que rien n…