Kolda, 23 juin (APS) – Les marchés de Kolda (sud) disposent de suffisamment de stocks de denrées de première nécessité pour répondre aux besoins des consommateurs en cette période de célébration de la fête de la Tabaski prévue jeudi prochain, a assuré Alioune Badara Seck, chef du service régional du commerce.

“Nous sommes à quelques jours de la fête. Il faut dire que le marché est bien approvisionné en oignon, pomme de terre et autres denrées. Pour l’oignon, nous disposons de 90 tonnes d’oignons blanc et rouge et 70 tonnes de pomme de terre”, a expliqué M. Seck dans un entretien avec l’APS.

“Des commandes sont en cours et on pense qu’il n’y aura pas de rupture par rapport à l’oignon et la pomme de terre”, a assuré le chef du service régional du commerce de Kolda.

Il a relevé l’absence de velléités de spéculation  sur le marché local. Alioune Badara Seck a souligné que les agents de son service “veillent sur le respect des prix” des denrées de grande consommation, comme l’oignon et la pomme de terre, très prisés pendant la Tabaski, la plus grande fête musulmane prévue cette année, le 29 juin prochain.

“Nous suivons de près ce qui se passe sur le marché où pour l’instant nous n’avons pas noté de velléité de spéculation, même si l’oignon et la pomme de terre sont sous le régime de la liberté. Nous lançons un appel aux opérateurs à tenir compte des difficultés et des réalités actuelles dans les ménages pour rendre favorable l’accès à ces produits de base”, a-t-il invité.

Le chef du service régional du commerce a en outre appelé les populations à veiller sur les produits afin d’éviter d’être grugés par des “commerçants véreux qui peuvent profiter de la situation pour écouler des denrées impropres à la consommation”.

“En tout cas, il y a en dehors des saisies, des sanctions prévues par la loi”, a prévenu Alioune Badara Seck.

Dans les marchés de Kolda, le sac de pomme de terre est vendu entre 11 000 et 12 000 FCFA. L’oignon blanc est cédé entre 12 000 et 14000 FCFA le sac, alors que pour la variété rouge il faut débourser entre 14 000 FCFA et 16000 FCFA pour s’offrir un sac de 50 kilogrammes.

Il a expliqué que la décision prise par les autorités étatiques d’autoriser des importations d’oignon est liée au risque de spéculation pendant une grande fête comme la Tabaski, estimant qu’une plus grande disponibilité de ce produit sur le marché va avoir un impact positif sur les prix.

MG/ASG/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi féminin UFOA U20 : le Sénégal s’impose d’entrée face à la Gambie

Dakar, 20 mai (APS) – L’équipe du Sénégal U20 a dominé la Gambie sur le score de deu…