Fatick, 15 avr (APS) – Le Collectif pour la défense des intérêts de l’axe Ndiosmone-Palmarin-Djiffére a réclamé, lundi, l’érection d’une passerelle et l’ouverture d’une bretelle sur l’autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole dudit collectif, Birama Ndiaye à invité les autorités à ériger un passage piéton à Khondiogne, dans la commune de Tattaguine.

“Nous voulons qu’un passage piéton soit élargi et élevé en hauteur pour permettre à tout le monde de vaquer à ses occupations sans être inquiété”, a-t-il dit à la fin d’un rassemblement.

Il a indiqué que pour accéder à leurs champs, les cultivateurs sont obligés de faire un grand détour de près de 3km. Les écoliers souffrent également de l’absence d’une piste directe.

Les populations de Khondiogne réclament l’ouverture d’une bretelle sur l’autoroute à péage à partir de Médina Dokh.

“Il y a plus de cinq communes à desservir à savoir Loul Sessene, Djilass, Dioffior, Fimela, Samba Dia et Palmarin. Toute cette population emprunte cette route Ndiosmone-Fimela pour accéder à l’intérieur du Sénégal”, a souligné Birama Ndiaye.

En l’absence de cette bretelle, les voyageurs en provenance de Dakar, par exemple, seront obligés de descendre à Thiadiaye et faire un grand détour pour venir à Khondiogne, a t-il relevé, invitant les pouvoirs publics à corriger les ”erreurs” et ”désagréments” notés dans la construction de l’autoroute à péage à hauteur de cette localité.

SDI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…