Keur Madiabel, 4 jan (APS) La soixante-seizième édition du Gamou de Médina Niassène, une localité de la commune de Keur Madiabel, dans le département de Nioro du Rip (Kaolack, centre), sera célébrée samedi, a appris l’APS des organisateurs.

Le Gamou de Médina Niassène a été célébré pour la première fois en 1949 par Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niass dit Baye Niass (1900-1975), a rappelé Serigne Aliou Barham Niass, un membre du comité d’organisation de cette activité religieuse.

Médina Niassène est une cité religieuse dans la ville religieuse située dans la commune de Keur Madiabel. Dénommée aussi “Al Hadaratoul Bakarya’’, cette localité est fondée par Cheikh Ibrahima Niass, le détenteur proclamé de la Faydatou Tidjania.

Baye Niass y installa son frère cadet Cheikh Serigne Mbaye Niass, premier disciple de la Faydatou Tidjania et porte-parole officiel des disciples de Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niass à travers le monde. ‘’Bakary faisait partie des surnoms affectifs que Baye Niass avait attribué à son frère cadet, d’où l’appellation +Al Ahadaratoul Bakarya+’’, a précisé Serigne Aliou Barham Niass.

M. Niass est par ailleurs le président du comité d’organisation du Rassemblement de la Hadratoul Bakarya pour la coordination des évènements religieux (RaHaBCE).

Le Gamou de Médina Niassène Keur Madiabel va enregistrer la participation des autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses, ainsi que plusieurs fidèles musulmans venant de plusieurs régions du pays. La manifestation religieuse est conduite par Cheikh Mouhamadoul Mahi Serigne Mbaye Niass, l’actuel khalife de la famille de Cheikh Serigne Mbaye Niass.

Ce dernier a succédé à Cheikh El Hadji Barham Serigne Mbaye Niass, premier khalife de la famille. Surnommé le bâtisseur, El Hadji Barham Niass a passé 48 ans au khalifat (1973-2021). Il est rappelé à Dieu en janvier 2021 à Médina Niassène où il a été inhumé.

‘’La sincérité, pilier du soufisme’’, est le thème de cette édition. Les organisateurs visent à travers cette thématique à expliquer “les notions du Soufisme et les bonnes informations sur le Soufisme qui est l’école spirituelle la plus répandue au Sénégal’’.

“Ce soufisme a permis au Sénégal d’avoir un Islam tolérant, accueillant, acceptant tout le monde. Ce qui a produit au Sénégal, cette stabilité sociale, politique et économique qui fait la réputation de notre pays’’, a expliqué Serigne Aliou Barham Niass.

A Médina Niassène de Keur Madiabel, les responsables de cette cité religieuse plaident pour un “accompagnement et une assistance institutionnels en vue de moderniser ce foyer religieux’’.

“Cette modernisation était déjà engagée sur fonds propres par le défunt khalife Cheikh El Hadji Barham Niass’’, a rappelé Serigne Aliou Barham Niass.

Il a cité l’achèvement de la grande mosquée, la reconnaissance par l’Etat de l’Institut franco-arabe Nourou Sabah, la réalisation du projet de l’Institut religieux de formation aux métiers de l’agriculture et de l’agrobusiness et l’achèvement des travaux de la Maison des hôtes.

ADE/

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…