Kédougou, 20 juil (APS) –  Le tribunal de grande instance de Kédougou (sud-est) a condamné jeudi à six mois de prison ferme l’activiste, environnementaliste et lanceur d’alerte Oudy Diallo.

Oudy Diallo était jugé pour diffusion de fausses nouvelles, collecte et diffusion de données à caractère personnel, outrage à un adjudant de la brigade de la gendarmerie de Saraya dans l’exercice de ses fonctions et diffamation à l’égard d’une institution militaire de la gendarmerie nationale.

Les faits pour lesquels le lanceur d’alerte a été attrait en justice remontent au 28 juin 2023, au restaurant de l’hôtel le Bedik de Kédougou. ll avait pris et diffusé, ce jour-là, veille de la fête de la Tabaski, une photo du commandant de la brigade de la gendarmerie territoriale de Saraya sur Facebook et WhatsApp. La photo montrait le gendarme assis à côté de ressortissants chinois.

Lors du procès, le représentant du ministère du public, Baye Thiam, a requis une peine de deux ans de prison ferme contre Oudy Diallo. Ce dernier est le président de l’association ‘’Kédougou Alerte Environnement’’ et président de la Commission environnement du conseil départemental de Kédougou.

Les deux avocats de la défense Mes Amadou Diallo et Souleymane Ndéné Ndiaye ont plaidé pour la relaxe pure et simple de leur client. Oudy Diallo, selon eux, est un activiste et un lanceur d’alerte de la zone, qui dénonce la pollution de la Falémé, par des orpailleurs.

Le tribunal de grande instance de Kédougou a finalement infligé six mois de prison ferme à l’encontre de M. Diallo.

Le commandant de la brigade de gendarmerie de Saraya a été par la suite muté à Linguère.

PID/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EUROPE-ECONOMIE-DROIT / Le droit économique, l’intelligence artificielle et la digitalisation au menu d’un colloque à Dakar

Dakar, 22 mai (APS) – L’université numérique Cheikh Hamidou Kane (UN-CHK, ex U…