Kédougou 11 sept (APS) – La brigade de gendarmerie de Khossanto (Kédougou, est) a arrêté trente sept personnes lors des affrontements qui ont éclaté lundi dans cette commune et au village de Mama Khono où plusieurs jeunes ont manifesté pour dénoncer la modification de l’arrêté du préfet du département de Saraya sur le recrutement de la main d’œuvre locale non qualifiée, a appris l’APS du maire de Khossanto, Mahamady Sissoko.

“Les gendarmes continuent d’arrêter les gens jusque chez eux. J’ai demandé à tous les jeunes de rentrer chez eux mais les arrestations continuent. Ce qui n’est pas normal”, a indiqué Mahamady Sissoko, maire de la commune de Khossanto qui a perdu son propre frère dans les manifestations violentes notées dans cette localité.

Les affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants qui avaient connu un moment un répit, ont repris à 20 heures à cause des arrestations,   selon le maire de la commune de Khossanto.

Mahamady Sissoko a appelé au calme et à la sérénité en demandant à la population de rester chez elle pour mettre fin aux affrontements avec les forces de défense et de sécurité.

Plutôt dans la journée deux personnes ont été tuées lors de ces manifestations qui ont éclaté dans la commune de Khossanto.

Les manifestants ont barré la route reliant Sabodala à Bembou à l’aide de débris de briques, de branches et de troncs d’arbre, bloquant toute circulation dans la zone.

Les deux corps sans vie ont été déposés à la morgue  du centre hospitalier Amath Dansokho de Kédougou et un total de sept blessés ont été admis aux urgences de cette même structure hospitalière.

Les autres blessés sont pris en charge au niveau du service médical de la société minière Endeavour Mining de Sabodala.

PID/MTN

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Agropole Sud: la BAD et la BID satisfaites de l’accélération de la mise en œuvre du projet (communiqué)

Ziguinchor, 21 mai (APS) – La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque i…