Kaolack, 15 nov (APS) – La Délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) a mis à la disposition des travailleurs artisanaux du secteur économique de Kaolack (centre) un accompagnement en équipements individuels à travers le Projet d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes (PAVIE), a constaté l’APS.

Ce projet de l’Etat du Sénégal est appuyé par la Banque africaine de développement (BAD) et l’Agence française de développement (AFD) pour aider ces acteurs à acquérir des équipements individuels de protection, a expliqué Cheikh Sow, chef de projet artisanat de production à la DER/FJ, au cours de cérémonie de remise de ces équipements organisée dans le cadre de la tournée du chef de l’Etat à Kaolack.

”Nous avons constaté qu’il y a, sur le terrain, beaucoup d’accidents de travail, parce que, souvent, les gens n’ont pas de matériel qui leur permet de se protéger contre les risques liés à certaines tâches dans le cadre de leur travail. C’est pourquoi, grâce au soutien de ces bailleurs, nous avons mis en place une ligne budgétaire pour accompagner les bénéficiaires sans bourses déliées’’, a expliqué M. Sow.

Adama Samb, porte-parole des artisans bénéficiaires, a salué cet appui de la DER/FJ.

”Aujourd’hui, notre secteur est en pleine expansion parce que la DER/FJ a non seulement diagnostiqué nos problèmes, mis à notre dispositions des moyens et des clients qui sont dans l’agro-alimentaire, avec qui nous traitons pour la commercialisation de nos productions. Nous en remercions le président de la République, la DER/FJ et ses partenaires’’, a-t-il déclaré.

Il a plaidé pour la construction de pistes de production pour désenclaver les sites de production du sel qui, pour l’ensemble des trois régions, Fatick, Kaffrine et Kaolack, ne dépassent pas plus de 80 km et des magasins de stockage. Ce qui, d’après lui, leur permettra de pouvoir facilement écouler leurs produits.

”Ces sociétés agro-alimentaires allaient acheter du sel au Brésil ou en Turquie. Aujourd’hui, on a signé des conventions tripartites avec la DER/FJ, les coopératives de la filière sel et ces sociétés qui nous achètent des centaines de milliers de tonnes de sel par an. Ce qui a fait que le secteur est maintenant en pleine expansion, permettant de créer beaucoup d’emplois dans la région de Kaolack qui est devenue une région salicole’’, s’est réjoui Samb.

La DER/FJ a un programme phare de mise en place d’unités de stockage des productions dont la mise en œuvre est en cours, a informé Cheikh Sow, avant d’ajouter: ”nous allons entrer en contact avec les bénéficiaires pour évaluer leurs besoins’’.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-ENTREPRENEURIAT / Kaolack : la vulgarisation du statut de l’entreprenant au menu d’un atelier

Kaolack, 22 mai (APS) – Le statut de l’entreprenant au profit des promoteurs et acteurs du…