Dakar, 18 déc (APS) – Les quotidiens du lundi consacrent leurs manchettes principalement à la politique en s’intéressant notamment aux investitures et intrigues à mesure qu’approchent les échéances pour le parrainage et le dépôt des candidatures à l’élection présidentielle de février 2024.

L’investiture du candidat de la mouvance présidentielle, Amadou Bâ, par le Parti socialiste (PS) et l’Alliance des forces de progrès (AFP), deux des principales formations de la coalition Benno Bok Yakaar (BBY) est à la Une de plusieurs journaux parvenus à l’Agence de presse sénégalaise.

‘’Amadou Ba, sur les traces de Macky Sall’’, affiche Sud Quotidien dont la Une illustrée d’une photo montrant le Premier ministre, le leader de l’AFP, Moustapha Niasse et la secrétaire générale du Ps, Aminata Mbengue N’diaye, les bras levés.

‘’Les partis politiques alliés ont damé le pion à l’Alliance pour la république (APR, le parti du président Macky Sall). Ce week-end, l’AFP et le PS ont investi l’actuel Premier ministre, candidat de la coalition BBY à la prochaine élection présidentielle. Entre mobilisation, reconnaissance, hommage, engagement, promesses, les deux congrès d’investiture ouvrent la campagne pour Amadou Ba’’, rapporte le journal.

‘’Le PS et l’AFP remettent leurs drapeaux à Amadou Ba’’, fait savoir Vox Populi en signalant que le candidat de la coalition au pouvoir est passé à l’offensive lors de son investiture.

Selon le journal, Amadou Ba a assuré aux socialistes et aux progressistes de son ambition d’aller encore plus loin, encore plus vite et de faire encore plus et mieux dans la construction d’un ‘’Sénégal de progrès dans le sillage de notre référentiel programmatique, le Plan Sénégal émergent que nous devons ensemble, amplifier, protéger et perpétuer’’.

Bes Bi le Jour évoque à ce sujet un ‘’investissement sur Amadou Ba’’ et déclare que le Premier ministre, qui se définit comme le seul candidat du PS, a donné des gages à Aminata Mbengue NDdiaye, sa secrétaire générale, alors que Moustapha Niasse réclame une meilleure place pour l’AFP au sein de la coalition BBY.

D’autres publications ont mis en avant l’investiture de Bougane Guèye Dani, le leader du mouvement Gueum Sa Bopp, lequel dans des propos rapportés en Une par le journal L’AS déclare : ‘’Je serai le serviteur du peuple’’.

‘’Après avoir fait le tour du Sénégal pour la collecte des parrains, le président de la coalition Gueum Sa Bopp, a ainsi procédé à la présentation de son livre ‘’Tekki’’ lors de son investiture. Cette œuvre de 124 pages résume les vingt-quatre axes de son programme’’, souligne le quotidien.

Le Soleil s’est intéressé à la caution que dépose les candidats pour participer à l’élection présidentielle.

‘’Même si le rythme n’est pas aussi endiablé que celui du dépôt des candidatures à la Direction générale des élections (…), à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) on ne chôme pas depuis trois semaines’’, indique le journal qui signale qu’à ce jour, la barre de quarante candidats et du milliard de francs Cfa de caution est largement dépassée.

Pendant ce temps, Walf Quotidien croit savoir que ‘’le courant ne passe plus’’ entre l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, candidat déclaré à la présidentielle de février 2024 et le président Macky Sall.

Le quotidien du groupe Walfadjri fait remarquer l’heure est à la guerre entre le chef de l’Etat et le camp de la coalition Taxawu Senegaal et affirme que le pouvoir cible les finances et la candidature de Khalifa Sall à l’élection présidentielle de février prochain.

‘’Fini les échanges de bon procédé entre Macky Sall et la coalition Taxawu Senegaal ! Les poignées de main entre le président Macky Sall et Khalifa Sall, d’une part, et, d’autre part, celui de Macky Sall avec Barthélemy Dias, au Palais de la République lors de l’ouverture du dialogue, sont devenues anecdotiques. Elles se conjuguent désormais au passé car l’heure est à la guerre entre le chef de l’Etat et le camp de Khalifa Sall. Une confrontation dans laquelle le pouvoir utilise toutes les armes à sa disposition, qu’elles soient conventionnelles ou pas’’, explique Walf Quotidien.

S’intéressant à son tour à la relation entre les deux camps, L’Observateur fait observer qu’après une période d’apaisement, Barthelemy Dias reprend du service et tire sur le régime qu’il accuse de vouloir dépouiller la mairie de Dakar et torpiller la candidature de son leader, Khalifa Sall.

‘’La fin de l’accalmie après un semblant de rapprochement ?’’, s’interroge le journal vraisemblablement intrigué.

D’autres publications ont choisi d’entretenir leurs lecteurs de la série de saisies de drogues opérées dernièrement au Sénégal. Le journal Libération évoque des saisies d’une contrevaleur de 252 milliards de francs Cfa en dix-sept jours.

‘’La marine tonne fort’’, s’exclame en Une, Le Quotidien, journal du groupe Avenir Communication, en rendant compte d’une nouvelle saisie de cocaïne dans les eaux sénégalaises.

Les saisies record de cocaïne en haute mer se multiplient. La marine sénégalaise a arraisonné un navire contenant 3 tonnes de cocaïne, le 14 décembre (jeudi), après celui qui a intercepté dans la nuit du 26 au 27 novembre, à 150 kilomètres au sud de Dakar avec le même tonnage, rapporte le journal.

Il assure qu’il a fallu la mobilisation des différentes structures impliquées dans la répression des stupéfiants, pendant plus de trois heures pour procéder au décompte du produit dont les 7 convoyeurs ont été placés en garde à vue pour trafic présumé de drogue.

AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans LA UNE

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE   / Podor : l’élevage souffre des pénuries d’eau, de la rareté des pâturages et du difficile accès au financement

Podor, 4 mars (APS) – L’élevage, principale activité économique du département de Po…