Touba, 16 mai (APS) – Le président de l’Union nationale des mareyeurs du Sénégal (UNAMS), Papa Ibrahima Diaw, a plaidé, mercredi, à Touba (ouest), pour un audit de la flotte de pêche sénégalaise, ‘’envahie par de nombreux bateaux étrangers’’, selon lui.

”Il faut un audit de la flotte sénégalaise qui est envahie par de nombreux bateaux étrangers, notamment chinois.”, a-t-il dit en marge d’une rencontre d’évaluation des politiques de pêche et du mareyage.

Cette rencontre initiée par l’UNAMS intervient dans le sillage de la publication, par les nouvelles autorités politiques du pays, de la liste des bateaux autorisés à pêcher au Sénégal. Elle a pour but de valider le plan d’action de distribution des produits halieutiques au niveau national, dans le cadre du nouveau programme d’aménagement des pêcheries.

Selon Papa Ibrahima Diaw, les mesures prises récemment par l’Etat pour préserver les petits pélagiques côtiers, surexploités par des bateaux industriels étrangers, devraient entrainer une hausse des débarquements sur les quais de pêche et contribuer à réduire le prix du poisson.

”Il nous le faut pour plus de transparence dans la gestion des ressources halieutiques. (…)”, a insisté le président de l’UNAMS.

Il estime qu’un audit de la flotte du pays va aider à lutter contre le ‘’phénomène des prête-noms’’ pour les bateaux étrangers.

Il a, par ailleurs, demandé à l’Etat de doter la recherche halieutique de moyens logistiques lui permettant de mieux faire son travail relativement notamment à l’évaluation des stocks en mer.

”Le bateau de recherche est en panne depuis 2015”, a-t-il révélé, invitant l’Etat à s’appuyer sur la recherche avant toute délivrance de licence ou signature d’accords de pêche.

Le président de l’UNAMS a aussi invité le gouvernement à revoir l’immatriculation des pirogues de la pêche artisanale et à mettre beaucoup plus de rigueur dans l’octroi des certificats de salubrité, dans le but de mieux lutter contre la pêche des poissons juvéniles.

Le chef du service des pêches de Touba , Serigne Thiam, ainsi que de plusieurs responsables régionaux de l’UNAMS ont pris part à cette rencontre, qui a eu pour cadre la mairie de Touba.

AN/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE-EQUIPEMENTS / Matam : des équipements offerts à des agriculteurs et éleveurs

Matam, 24 mai (APS) – Dix organisations d’éleveurs et des associations d’agriculteur…