Saint-Louis, 15 avr (APS) – Le Sénégal ferait mieux de privilégier l’économie de l’or sur celle du pétrole, malgré les fortes attentes que suscite cet hydrocarbure, conseille l’expert minier Lamine Diack Diouf aux autorités sénégalaises.

M. Diouf dit fonder sa recommandation sur le fait que le pays maîtrise mieux l’exploitation aurifère que celle du pétrole.

En plus, selon lui, le pétrole est une ressource “instable”.

“Toutes les économies du monde consolident leurs réserves en or pour s’affranchir du diktat du billet vert (le dollar américain) et se protéger de la volatilité des monnaies”, a signalé M. Diouf au cours d’une rencontre du Mouvement citoyen universel, dont il est le président, avec la presse saint-louisienne, ce week-end.

“Le pétrole est une ressource phare mais instable. L’or, par contre, a toujours été une valeur refuge (une valeur sûre) stable. Il faudra du temps pour maîtriser la filière pétrole et gaz” du Sénégal, a argué l’expert minier.

L’industrie pétrolière sénégalaise en est à ses débuts, tandis que “l’or est déjà maîtrisé”, a-t-il fait valoir.

“Le Sénégal a été un pays minier avant d’être un pays pétrolier. C’est en valorisant les ressources minières qu’on pourra ensuite développer l’industrie pétrolière”, a soutenu Lamine Diack Diouf.

“Il nous faudra du temps pour maîtriser la filière pétrole et gaz, tandis que la filière or est déjà maîtrisée”, a-t-il insisté, soutenant que “le développement rapide du Sénégal passera par une valorisation judicieuse de ses fabuleuses réserves d’or”.

L’expert minier estime que “c’est le moment, pour le Sénégal, de constituer des réserves d’or pour construire une économie forte”.

Cela n’empêchera pas le pays de “valoriser son pétrole et son gaz, afin de maîtriser sa transition énergétique”, la politique menée par l’État pour transformer le système énergétique et diminuer son impact sur l’environnement, a-t-il dit.

L’or offre l’opportunité de développer “une économie solide et bien structurée”, a poursuivi M. Diouf en proposant la création au Sénégal d'”une banque de l’or”, d’une raffinerie et d’un centre de stockage de l’or.

AMD/ESF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-RESSOURCES HALIEUTIQUES / Les débarquements de la pêche artisanale ont chuté à 349 932 tonnes en 2023 (expert)

Dakar, 26 mai (APS) – Les débarquements de la pêche artisanale ont baissé entre 2011…