Dakar, 27 mars (APS) – Le secrétaire général du ministère de la Culture, des Industries culturelles et du Patrimoine historique, Habib Léon Ndiaye, a rassuré, mercredi, les acteurs du théâtre sénégalais sur la mise en œuvre du Plan stratégique de développement du théâtre (PSDT).

“Je voudrais vous rassurer, au nom du ministre de la Culture, que le processus suit son cours et que le nécessaire sera fait pour permettre sa mise en œuvre”, a-t-il déclaré en parlant du Plan stratégique de développement du théâtre.

“C’est pourquoi je profite de l’occasion pour féliciter vivement tous les acteurs qui se sont impliqués dans ce travail ô combien important pour une meilleure structuration de votre sous-secteur, sous la supervision de la Direction des arts”, a dit Habib Léon Ndiaye.

Il présidait, au théâtre national Daniel Sorano, la célébration de l’édition 2024 de la Journée mondiale du théâtre, une manifestation organisée dans la sobriété à cause du ramadan et du carême, avec la participation de plusieurs acteurs du théâtre sénégalais.

La Journée mondiale du théâtre, portant cette année sur le thème “Dox jaam, wax jamm, jefee jamm” (Cultiver la paix en wolof), proposé par le comédien Pape Meïssa Guèye.

Le secrétaire général du ministère de la Culture est revenu largement sur le processus d’élaboration du Plan stratégique de développement du théâtre, initié par le ministère de la Culture à travers la Direction des arts, en juin 2021.

“Ce processus inclusif, mené de pair avec les acteurs du secteur des quatorze régions du Sénégal, a débuté par la tenue d’un atelier national de concertation pour le développement du théâtre”, a-t-il rappelé.

Cette rencontre a selon lui abouti à l’élaboration du Plan stratégique de développement du théâtre, validé le 23 mars 2022 à la Maison de la culture Douta Seck, en présence des acteurs et des directeurs des centres culturels régionaux.

Le secrétaire général du ministère de la Culture estime que “le secteur de la culture, en plus de valoriser le patrimoine culturel et de promouvoir la diversité artistique et culturelle, doit contribuer de manière significative à l’économie nationale”.

Selon lui, la culture constitue désormais dans le monde, un moteur de croissance et de créations de richesse et d’emplois.

Habib Léon Ndiaye signale que “d’importantes mesures ont été prises par l’Etat du Sénégal pour structurer, soutenir et financer les industries culturelles et créatives dans notre pays”.

La Journée mondiale du théâtre, célébrée chaque année le 27 mars par la communauté internationale, a été instituée par l’Institut international du théâtre en 1961.

Au Sénégal, cette journée est bien ancrée dans l’agenda culturel depuis plus de deux décennies.

Selon Habib Léon Ndiaye, le théâtre a permis au Sénégal de s’affirmer sur les scènes africaine et internationale, au lendemain de son accession à la souveraineté nationale, avec la troupe dramatique du Théâtre national Daniel Sorano qui a fait la fierté de la culture sénégalaise.

“D’année en année, le Sénégal, à travers le théâtre, s’est illustré comme le creuset de la dignité et de l’affirmation de l’identité culturelle noire, en offrant à la face du monde des spectacles riches et variés. Ce qui nous a valu une place de leader dans les échanges et la coopération culturelle internationale”, affirme-t-il.

DJS/FKS/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Maïmouna Dièye s’engage à promouvoir une ‘’vraie politique familiale’’

Dakar, 12 avr (APS) – La ministre de la Famille et des Solidarités, Maïmouna Dièye, …