Dakar, 14 sept (APS) – L’ancien Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a invité, jeudi, les Etats africains à s’inspirer du modèle norvégien en vue d’assurer une gestion durable des ressources naturelles et d”’éviter d’avoir des pays riches avec des populations pauvres’’.

‘’Si j’ai choisi de vous présenter ce modèle, c’est pour identifier ensemble l’esprit et les instruments que nous devons mettre en place pour garantir la durabilité de la croissance dans nos économies’’, a-t-il dit en prononçant le cours inaugural des assises économiques annuelles de l’édition 2023 du Mouvement des entreprises du Sénégal (MDES).

Il a relevé que ‘’l’Afrique a un potentiel minier extraordinaire avec 54% des réserves mondiales de platine, 78% des réserves de diamant, 40% de chrome, 28% de manganèse’’. Il a aussi rappelé que ‘’19 sur 46 pays africains disposent de réserves importantes de pétrole et de gaz’’.

”Il nous faut donc prendre le chemin vertueux (….) comme la Norvège il y a un demi-siècle, sinon nous deviendrons des pays riches mais peuplés de pauvres comme ceux de l’Amérique latine’’, a-t-il prévenu.

Pour l’ancien Premier ministre, ‘’la réussite de la Norvège avec ses 6 millions d’habitants s’explique par un ensemble d’interventions publiques qui s’articulent autour d’une stratégie efficace de redistribution des revenus’’.

‘’Déjà, cette redistribution équitable part de la forte implication du secteur privé national dans le partage de la rente que le pays tire de la valorisation de ses ressources naturelles, en particulier le pétrole et le gaz’’, a-t-il souligné.

Il estime que ‘’la bonne inspiration des décideurs de ce pays scandinave a été d’avoir créé dès 1972 un véhicule public de développement de ses réserves qui s’appelle ‘state oil’ pour marquer son caractère national’’.

Cette société d’Etat détenue en majorité par la Norvège se place en tête de la grappe économique, a dit Mahammed Boun Abdallah Dionne, ajoutant qu’elle a provoqué le développement de tout le système productif et social norvégien.

Ce pays, est allé emprunter pour se développer, a-t-il indiqué, expliquant ‘’si le pétrole est exploité par l’extérieur vous ne verrez pas votre pétrole”. Selon lui, “vous aurez entre 15 et 18%’’.

M. Dionne a souligné qu’‘’avec les bénéfices, la Norvège a mis dès 1990 le fonds de pension du gouvernement global, qui est aujourd’hui à plus de mille milliards de dollars d’encours sous gestion’’. C’est le second fonds souverain le plus important au monde après le fonds étatique chinois, a-t-il précisé.

Selon lui, ‘’la Norvège a su investir dans tous les secteurs clés de l’économie avec ce fonds’’. Il a indiqué que ce fonds détient aujourd’hui des actifs diversifiés à l’échelle internationale à hauteur de 1,4% de la capitalisation mondiale’’.

‘’Il est le fer de lance pour créer le tissu économique local qui est détenu aujourd’hui par les Norvégiens eux-mêmes’’, a poursuivi l’économiste.

D’ailleurs, fait-il remarquer, ‘’le salaire moyen d’un Norvégien mensuel est de 3107 euros, soit 36 fois celui de la France’’.

CS/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …