Nganda, 25 avr (APS) – Le gouverneur de Kaffrine (centre), El Hadji Bouya Amar, a prôné, mercredi à Nganda, une approche communautaire pour régler les conflits frontaliers domestiques entre communautés sénégalaises et gambiennes.

”J’estime que le meilleur moyen de régler un conflit domestique, c’est d’avoir une approche ou une dynamique communautaire”, a-t-il dit au cours de la cérémonie d’inauguration de la case culturelle de citoyenneté et de bon voisinage de Nganda, une commune située à proximité de la frontière avec la Gambie.

Entre le Sénégal et la  Gambie, dit-il,  ”c’est le même peuple, le même destin, le même terroir”.  Dès lors, ”il ne peut y avoir que la paix, le développement et l’éducation”, a-t-il estimé.

En matière de gestion des conflits frontaliers communautaires, la bonne démarche est d’éviter qu’ils deviennent des conflits administratifs et nationaux, les conflits domestiques pouvant eux être réglés au plan local.

Selon lui, ”toute approche ou solution communautaire est la bienvenue en matière de gestion des conflits”. ”La seule limite, c’est le respect des lois et règlements et l’ordre public instaurés par chaque pays”, a-t-il précisé.

M. Amar a magnifié la mise en place d’une case culturelle, de citoyenneté et de bon voisinage à Nganda. Des populations de la Gambie et du Sénégal ont pris part à la cérémonie.

CTS/AB/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…