De l’envoyé spécial de l’APS, Abdou Kogne Sall

Banjul, 18 avr (APS) – L’annonce de la visite du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye en Gambie a fait naître une effervescence au niveau du gouvernement et des populations, a déclaré à l’APS, Bassirou Sène, ambassadeur du Sénégal dans ce pays.

‘’Depuis l’annonce de la visite, on sent une effervescence aussi bien au niveau du gouvernement gambien qu’au sein de la population et de la forte communauté sénégalaise vivant en Gambie, estimée entre 400.000 et 500.000 personnes’’, a souligné le diplomate lors d’un entretien avec des envoyés spéciaux de l’APS.

Le chef de l’Etat sénégalais, en visite ce jeudi en Mauritanie, est attendu samedi dans la capitale gambienne pour sa deuxième sortie hors du Sénégal après sa victoire à l’élection présidentielle sénégalaise du 24 mars dernier.

‘’’En tant qu’ambassadeur du Sénégal en Gambie, recevoir le président nouvellement élu Bassirou Diomaye Diakhar Faye pour ses premières sorties à l’international est un grand honneur, un privilège et une satisfaction’’’, s’est réjoui l’ambassadeur sénégalais.

Pour le diplomate en poste à Banjul depuis cinq ans, la visite du chef de l’Etat suscite cette euphorie en raison de l’impact de son élection, la façon dont il a été élu et qui fait que tout le monde est satisfait. C’est un honneur pour tout pays d’accueillir l’un des présidents les mieux élus sur le continent africain, à travers une élection qui a eu des allures de plébiscite.

Bassirou Sène n’a pas manqué de rappeler que la visite du président Faye en Gambie s’inscrit dans une tradition installée depuis le magistère du président Abdoulaye Wade et qui s’était poursuivie avec Macky Sall.

‘’Il y a une certaine tradition qui fait que les premières sorties sont réservées à la ceinture de sécurité, à la sous-région, particulièrement à la Gambie, un Etat dont la géographie fait que c’est une partie intégrante du Sénégal’’, a fait valoir le diplomate sénégalais.

‘’Toutes les frontières terrestres gambiennes sont à l’intérieur du Sénégal. Compte tenu de cette spécificité géographique et des relations que nous avons liées et renforcées depuis plusieurs années, réserver une des premières visites à l’étranger est pour un chef de l’Etat du Sénégal une remise en place d’un dispositif qui était là’’, a-t-il encore expliqué.

AKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Le Djilor à Ziguinchor avec 300 containers pour entamer l’évacuation de la production d’anacarde

Ziguinchor, 28 mai (APS) – Le navire le ”Djilor” a accosté lundi au port…