Dakar, 11 avr (APS) – L’Afrique n’est représentée que dans les sélections parallèles de la 77ᵉ édition du Festival de Cannes (France) prévue en mai prochain (14-25), dont la liste des films retenus pour la compétition officielle a été publiée jeudi.

Le continent africain n’est représenté que dans la section ‘’Un certain regard’’, avec des réalisateurs de pays africains dont le Somalien Mo Harawe et son premier long métrage, ‘’The Village Next to Paradise’’.

Ce film dresse le portrait d’une famille indissociable de la situation sociopolitique de la Somalie, un pays en proie aux troubles politiques, aux catastrophes naturelles et à l’héritage du colonialisme, dans un village au cœur du désert somalien.

Dans la même catégorie, on retrouve le cinéaste zambien Rungano Nyoni avec son film ‘’On Becoming a Guinea Fowl’’, lequel explore, à travers une comédie dramatique, les relations humaines en Guinée et en Zambie.

Le réalisateur marocain Nabil Ayouch a été sélectionné dans la section ‘’Cannes première’’, pour son film ‘’Everybody loves Touda’’, portrait d’une artiste traditionnelle marocaine qui chante sans pudeur ni censure des textes de résistance, d’amour et d’émancipation transmis depuis des générations, lit-on dans le synopsis.

Dans la section ‘’Séances spéciales’’, le cinéaste haïtien Raoul Peck présente le portrait d’Ernest Cole (1940-1990), premier photographe noir freelance d’Afrique du Sud du temps de l’apartheid.

L’Afrique est en revanche absente de la sélection officielle, dont la liste a été publiée lors d’une conférence de presse tenue à Paris par Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, en présence de la présidente de la manifestation, Iris Knobloch.

Plusieurs films américains – ‘’Anora’’ de Sean Baker, ‘’Megalopolis’’ de Francis Ford Coppola, ‘’The Substance’’ de Coralie Fargeat – ont été retenus dans cette sélection officielle, qui comprend également des films européens, la France par exemple étant bien représentée avec cinq films, dont ‘’Marcello Moi’’ de Christophe Honoré et ‘’All We Imagine As Light’’ de Payal Kapadia.

Il y a aussi, comme films français, ‘’L’amour ouf’’ de Gilles Lellouche et ‘’Diamant brut’’ d’Agathe Riedinger.

Des pays comme le Brésil, la Chine, l’Inde et le Canada sont également représentés dans la compétition officielle du Festival de Cannes.

FKS/BK/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SECURITE / Kaffrine : 66 personnes interpellées dans des contrôles policiers

Kaffrine, 24 mai (APS) – Soixante-six personnes ont été interpellées récemment et 87…