Fatick, 12 mars (APS) – Des organisations communautaires de base et de la société civile ont invité l’Etat, à mener des ”actions concrètes” et ”durables”, sur le financement pour le climat et la promotion de l’agroécologie, annonce un communiqué reçu à l’APS, mardi.

”Notre plaidoyer est que des actions concrètes et durables soient menées en faveur du financement pour le climat et de la promotion de l’agroécologie”, indique le texte.

Ces organisations invitent également l’Etat du Sénégal à orienter, ”une grande partie du financement public du ministère de l’Agriculture à la promotion d’une agriculture saine et durable et à l’agroécologie”, ajoute la même source.

Selon elles, ”l’un des défis contemporains majeurs auxquels les communautés au Sénégal sont confrontées reste le changement climatique dont les impacts continuent d’affecter les différents secteurs de l’économie notamment l’agriculture, l’élevage, la pêche et les produits forestiers”.

Concernant le programme Justice climatique et agroécologie de l’ONG ActionAid, qui intervient dans les régions de Fatick, Tambacounda et Kédougou, les organisations communautaires veulent que ”les subventions destinées aux intrants organiques atteignent 10 à 30% pour permettre une conservation des sols, l’augmentation des rendements agricoles et la préservation de l’environnement”.

Ce programme déplore ”les impacts négatifs du changement climatique visibles”, souligne le communiqué, relevant qu’ils constituent une menace sérieuse pour la souveraineté alimentaire.

”Les effets du changement climatique augmentent également la vulnérabilité des femmes et des jeunes qui subissent certaines inégalités dans l’accès à la terre et aux facteurs de productions”, indique la même source.

SDI/AB/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HYDRAULIQUE / Médina Gounass bénéficie d’une extension de 15 kilomètres de son réseau d’eau potable

Médina Gounass, 23 avr (APS) – Le réseau de distribution d’eau potable de la c…