Dakar, 17 fév (APS) – L’universitaire sénégalais Fadel Dia va présenter son nouveau livre intitulé “La vie était lente et tendre”, vendredi au cours d’une cérémonie prévue à 15 heures au Centre ouest africain de recherche (WARC), à Dakar, annonce son éditeur, “Présence africaine”.

 

Dans cette œuvre, M. Dia, historien et géographe de formation, évoque les souvenirs de son enfance à Ndioum, son village natal au nord du Sénégal, “berceau de sa famille, sur la rive gauche du fleuve Sénégal, au Fouta Toro”, lit-on sur la quatrième de couverture.

Il revient, sous forme de récit, sur ce passé ayant coïncidé avec “le temps des Blancs”, une époque pendant laquelle “la vie y était lente et tendre”.

“Les travaux et les jours, les fêtes et les saisons, les relations familiales et sociales, étaient régis par des normes héritées d’une tradition plusieurs fois séculaire”, peut-on encore lire sur la quatrième de couverture de l’œuvre.

“Ces pages mouvantes de sincérité et de pudeur racontent l’intimité de cette communauté familiale dont les membres, éminents ou modestes, jeunes ou anciens, sont tous les obligés les uns des autres, soudés par leur attachement à leur mode de vie, par le respect des bienséances et de l’honneur, par la fidélité à leur culture, au pulaagu et à leur foi”, ajoute ce résumé.

Fadel Dia, auteur de plusieurs essais, romans et chroniques publiées dans des périodiques sénégalais, a dirigé le département de géographie de l’Ecole normale supérieure de Dakar, actuelle FASTEF – Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation.

Il a aussi occupé diverses fonctions nationales et internationales.

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ARTS / Saint-Louis va accueillir la 15e édition du ”Duo Solo Danse”, mercredi

Saint-Louis, 27 mai (APS) – La 15e édition du festival international ”Duo Solo Danse…