Dakar, 26 mars (APS) – L’écrivain québécois d’origine égyptienne, Eric Chacour a remporté, mardi, le Prix des 5 continents de la Francophonie 2024 avec son roman ‘’Ce que je sais de toi’’ publié par les éditions ‘’Alto (Canada-Québec) et Philippe Rey (France)’’.

Créé en 2001 par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le Prix des 5 continents de la Francophonie récompense chaque année un texte de fiction narrative (roman, récit et recueil de nouvelles) original. Il met en lumière des talents littéraires reflétant “l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents”, indiquent ses initiateurs.

Les lauréat(e)s reçoivent un montant de 15 000 euros (5 000 euros pour la mention spéciale du jury) et bénéficient d’un accompagnement promotionnel pendant toute une année, l’OIF assurant leur participation à des rencontres littéraires, événements et salons internationaux.

Le jury présidé par l’écrivaine Faouzia Zouari, également présidente du parlement des écrivaines francophones salue ‘’un classicisme qui raconte la finesse des sentiments et le temps présent avec délicatesse. Une histoire d’amour, de mémoire et de dévastation’’.

Dans son texte dont l’APS a obtenu copie, le jury  note aussi que la trame de ce “premier roman d’Eric Chacour emprunte des chemins actuels dans le monde exploré par notre prix”.

‘’Se présente ici un écrivain imprévisible, qui polit chaque phrase pour qu’elle sache dire ce qu’il observe jusque dans le plus infime des gestes, des regards, des déplacements qui portent les choix de vie’’, a relevé le jury.

Né à Montréal de parents égyptiens, Eric Chacour, qui a remporté de nombreux prix avec ce roman, est diplômé en économie appliquée et en relations internationales. Il travaille aujourd’hui dans le secteur financier. ‘’Ce que je sais de toi’’ est son premier roman.

La mention spéciale du jury a été attribuée au marocain Khalid Lyamlahy pour son roman ‘’Evocation d’un mémorial à Venise’’ publié à ‘’Présence africaine’’ (France, 2023).

Le jury dit apprécier dans son œuvre une ‘’enquête et introspection du narrateur à partir du destin tragique d’un exclu dans la ville du tourisme, du carnaval, de l’amour…’’.

 ‘’Le texte dépasse la spéculation et touche aux limites de l’humanité’’, souligne la note, saluant une “écriture poétique et envoûtante, témoignage percutant sur la migration douloureuse et le sort indigne des déplacés avec clarté de vue et questionnements profonds”.

Khalid Lyamlahy est un universitaire, écrivain et critique littéraire marocain vivant aux Etats-Unis. Avant ‘’Évocation d’un mémorial à Venise’’, il a publié en 2017 ‘’Un roman étranger’’ chez ‘’Présence africaine’’.

Cette année, la 22e cérémonie de remise du Prix des 5 continents de la Francophonie a été célébrée hors les murs de l’Organisation internationale de la Francophonie, au Musée de l’Homme à Paris, en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

FKS/ADL/SMD/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE / Les nouvelles autorités invitées à veiller au bon fonctionnement des centres d’hémodialyse

Louga, 13 avr (APS) – Le Mouvement national des insuffisants rénaux du Sénégal a, par la v…