Dimat, 30 nov (APS) – Les populations de Touldé Dimat, un terroir du Fouta regroupant plusieurs villages de la commune de Fanaye, dans le département de Podor (nord), ont exprimé, jeudi, ‘’leur déception’’ de ne pas voir se concrétiser la ‘’promesse d’ériger un pont sur le Ngallenka’’, un défluent du fleuve Sénégal.

Ngallenka est un cours d’eau qui sépare Dimat Walo, située dans la zone inondable, et Dimat Diéri, qui se trouve sur les hautes terres non inondables. Ce cours d’eau empêche la mobilité dans la zone, ainsi que la construction de plusieurs pistes de production.

‘’Nous avons épuisé toute forme de patience depuis la promesse faite en 2009, réitérée en 2012 par le candidat Macky Sall, qui nous avait annoncé ici même la construction d’un pont pour améliorer nos conditions de vie’’, a déclaré Moustapha Kane du Collectif des villages de Touldé Dimat.

Il a fait cette déclaration, ce jeudi, lors d’une conférence de presse tenue sur le débarcadère de Touldé-Dimat, sis à côté du bac.

Plusieurs jeunes, femmes ains que des notabilités religieuses, dont l’imam ratib Thierno Oumar Sy, ont pris part à cette rencontre avec la presse, pour ‘’protester contre le retard de la concrétisation de la promesse’’.

‘’C’est à Dimat Walo que se trouve le mausolée d’Elimane Boubacar Kane, guide spirituel, ancien souverain du royaume de Dimat et résistant. Ce lieu est très important pour tout le Fouta’’, a souligné M. Kane. Il a rappelé ‘’le riche patrimoine culturel légué par cette figure historique du pays’’.

‘’Maintenant, tous les matins, plusieurs jeunes collégiens et lycéens traversent le marigot pour aller à leurs établissement à Dimat Diéri, à Fanaye ou à Thillé Boubacar’’, explique Moustapha Kane.

Il signale aussi que ‘’des patients, notamment des femmes, effectuent quotidiennement le même trajet dans les mêmes conditions pour se rendre dans les structures sanitaires, parfois à Ndioum ou à Richard-Toll’’.

Selon le porte-parole du Collectif des populations des villages de Touldé Dimat, les habitants sont confrontées à d’autres difficultés à cause de l’enclavement des villages situées dans la partie du terroir de Touldé Dimat se trouvant sur les hautes terres.  C’est pourquoi ‘’les habitants de ces localités réclament aussi la construction des pistes de production pour désenclaver cette zone de production’’ agricole, a expliqué M. Kane.

‘’Les villages de Dimat Walo, Dara Salam, Niagorga, Séroum, Balacos, Loboudou Doué, ont toutes les peines du monde à sortir de la zone, particulièrement en hivernage. A tous ces maux s’ajoutent les difficultés d’évacuer les récoltes des campagnes de décrue ou rizicoles et maraîchères’’, a déploré Moustapha Kane.

‘’Pourtant, la pose de la première pierre du pont avait été effectuée par Abdoulaye Daouda Diallo, ministre en charge des Infrastructures d’alors. Nous voulons que le lancement des travaux soit effectué par le président Macky Sall et que l’ouvrage soit inauguré par son successeur’’, ont répété en chœur les participants à la rencontre.

Une délégation du collectif, conduite par Moustapha Kane et comprenant plusieurs notables, s’est rendue à la sous-préfecture de Thillé Boubacar pour remettre un mémorandum.

AHD/AMD/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…