Thiès, 18 déc (APS)-Des pharmaciens officiant dans des hôpitaux publics ont entamé, ce lundi, à Thiès (ouest), une formation de trois jours consacrée à l’utilisation du logiciel dénommé “ErpX3 (Entreprise resource Planning)”, un outil de la Pharmacie nationale d’approvisionnement, visant une “dématérialisation de la chaîne de distribution des médicaments au Sénégal”, a constaté l’APS.

Il s’agit d’une quarantaine d’établissements publics de santé (EPS), en plus du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et du Centre national d’appareillage orthopédique (CNAO) qui sont représentés à cet atelier.

Selon le secrétaire général de la Pharmacie nationale d’approvisionnement, docteur Souleymane Soumaré,”ce projet a pour objectif de parvenir à une dématérialisation totale du processus et du circuit de distribution du médicament, (…)”, de l’acquisition à la distribution en passant par le stockage.

Faisant suite à une évaluation et sur instruction de la tutelle, “la PNA qui utilise déjà ce logiciel, est en train d’en faire l’extension à ses clients”, a dit M. Soumaré.

En plus de la traçabilité des médicaments, ce logiciel permettra aux praticiens qui l’utilisent d’avoir une “information en temps réel sur la disponibilité et le processus d’achat”, a ajouté le secrétaire général de la PNA.

Au terme de ce séminaire, a-t-il ajouté, “les pharmaciens hospitaliers pourront passer une commande via cette plateforme et se faire livrer”.

Son utilisation devrait aider à réduire les “lenteurs” auxquels les pharmaciens étaient confrontés pour passer leurs commandes, et ainsi disposer des informations sur la disponibilité des médicaments qu’ils veulent commander, sans avoir à appeler.

“Nous avons a démarré avec 35 utilisateurs, aujourd’hui, nous en sommes à 160”, a-t-il indiqué, ajoutant que la SEN-PNA s’est ainsi alignée sur les orientations du gouvernement du Sénégal en matière de digitalisation des services.

Selon M. Soumaré, “le processus a démarré depuis 2015 au niveau central et dans les PRA, avant d’être étendu en 2017,  puis en 2021 et cette fois-ci à la dernière étape qui concerne les hôpitaux”.

Venue présider l’ouverture de l’atelier, le docteur Aïssatou Diop, conseillère technique au ministre de la Santé et de l’Action sociale, s’est félicitée de l’outil ErpX3, notant que sa généralisation pourrait aboutir à une “bonne visibilité de toute la chaîne d’approvisionnement de tout ce qui est médicament et produit en santé”.

Grâce à ce logiciel, “l’environnement de la gestion de ces produits sera amélioré, afin d’assurer une bonne disponibilité, grâce au suivi des stocks et à la traçabilité de tous les évènements”, a-t-elle affirmé,  non sans insister sur “les opportunités de suivi-évaluation et de coordination à distance”” qu’offre cet outil informatique.

ADI/MTN/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Tambacounda : lancement de la campagne d’exploitation forestière dans la région (IREF)

Tambacounda, 20 fév (APS) – L’inspection régionale des eaux et forêts (IREF) de Tamb…