Dakar, 7 mars (APS) – Les députés de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale ont plaidé, jeudi, pour une augmentation de l’appui et des financements destinés à l’institut de technologie alimentaire (ITA).

L’ITA a reçu les parlementaires lors d’une visite qui entre dans le cadre des missions d’évaluation et de contrôle des politiques publiques mises en place par l’Etat.

”C’est un pas important qu’ils soient là et qu’ils puissent rapporter cette situation à l’Assemblée nationale et notre plaidoyer est pour un renouvellement de l’équipement qui est vétuste”, a déclaré Dr Mamadou Amadou Seck, directeur général de l’ITA, soutenant ”qu’un institut de recherche doit évoluer au rythme de la science”.

Le directeur de l’ITA a fait savoir que cette visite permet également de valoriser les résultats des recherches de l’institut, d’expliquer et de montrer les impacts des différents programmes et projets alimentaires.

”Nous sommes venus recueillir des informations et recenser les difficultés dans l’exécution du travail de l’ITA”, a déclaré Mady Danfakha, président de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Depuis plus de 60 ans, l’ITA a pour mission de ”contribuer à l’amélioration de la performance” du secteur agro-industriel au Sénégal et dans la sous-région par le biais de la recherche-développement, le contrôle qualité, la formation et l’incubation d’entreprises.

”Nous allons retourner à l’Assemblée nationale et nous réunir pour parler des problèmes et plaider pour qu’on essaie d’appuyer d’avantage l’ITA”, a promis le parlementaire.

L’ITA a mis au point une gamme de produits, de procédés de conservation, de transformation et de modes d’utilisation basés sur des matières premières agricoles localement produites.

”C’est un moteur de développement indispensable au Sénégal surtout quand on parle de transformation des produits locaux”, a soutenu M. Danfakha.

”Nous ferons le nécessaire et soumettrons nos suggestions à la direction générale et aussi à qui de droit au niveau de l’Etat du Sénégal pour accompagner l’ITA”, a assuré Bakary Biné Camara, porte-parole de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

L’ITA n’est pas assez connu de la population sénégalaise, selon lui, invitant ses responsables à communiquer davantage pour se faire connaître des opérateurs économiques.

”D’ailleurs, parmi notre délégation, certains viennent de découvrir l’intérêt de l’apport de cet institut au tissu économique de notre pays”, a-t-il expliqué.

M. Camara a estimé que l’ITA doit être ”au cœur du développement” de l’industrie agroalimentaire qui d’après lui, est un secteur qui occupe beaucoup de jeunes dans notre pays.

”Pour cela, nous ferons le nécessaire et soumettrons nos suggestions à la direction générale et aussi à qui de droit au niveau de l’Etat du Sénégal pour l’accompagner”, a-t-il annoncé.

Bakary Biné Camara a aussi suggéré à l’ITA de nouer des partenariats ”solides” avec le 3FPT, Fonds de financement de la formation professionnelle et technique, par exemple ou le ministère de l’Artisanat.

”Nous allons lancer aussi un appel au patronat sénégalais pour qu’il puisse venir investir dans la recherche car aujourd’hui il faut une formation continue des ingénieurs qui sont là”, a-t-il dit.

MFD/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens suivent de près l’entrée en action du nouveau pouvoir

Dakar, 17 avr (APS) – Les quotidiens ne manquent rien des premiers pas du nouveau po…