Kaolack, 7 mars (APS) – Les membres du Cadre des femmes pour l’émergence de Kaolack (CAFEK) ont offert, jeudi, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, un don constitué, entre autres de kits sanitaires et hygiéniques, aux détenues de la Maison d’arrêt de Kaolack (centre), a constaté l’APS.

Ce don est composé de kits de serviettes hygiéniques, de l’eau de javel, de l’eau de toilette, de lait de corps, de savons, de couches et dE lait pour les enfants. Il comprend aussi des fils à coudre et des tissus pour les femmes qui, malgré leur détention, s’activent dans la couture, entre autres activités.

”Nous sommes venues ici pour célébrer avec nos sœurs détenues cette journée qui est dédiée aux femmes du monde entier. Nous avons choisi cette démarche parce que nous avons jugé utile de partager un peu de leur temps et leur offrir ces quelques produits pour leur faire comprendre qu’elles ne sont pas seules là où elles sont actuellement”, a expliqué Fatou Kiné Diassé Kandji, coordonnatrice du CAFEK.

Cette structure, un ”cadre fédérateur qui regroupe une soixantaine d’organisations féminines avec diverses couches sociales s’activant dans des domaines d’activités diverses, a choisi de faire ce geste pour célébrer la journée internationale de la femme (JIF), qui est célébrée par la communauté internationale le 8 mars de chaque année.

Le CAFEK est composé de femmes qui s’activent dans la transformation de produits locaux, dans la teinture, la coiffure, la couture, le mareyage et le commerce.

Après ce soutien moral et social, le CAFEK compte également aider ces femmes qui sont dans les liens de la détention à se réinsérer dans la société une fois qu’elles seront élargies de prison.

”Si elles voudraient bien intégrer le cadre, nous leur tendrons la main pour leur faciliter la réinsertion sociale et économique dans la société, pour leur permettre d’être autonomes et de pouvoir créer leurs propres entreprises”, a promis Mme Kandji.

Elle a salué l’ouverture de l’Administration pénitentiaire à travers le régisseur de la Maison d’arrêt de Kaolack et ses collaborateurs qui leur ont facilité la mise en œuvre de leurs actions en faveur des femmes détenues.

”Nous leur avons adressé une correspondance et ils ont réagi positivement le même jour en nous donnant un avis favorable. Ils n’ont ménagé aucun effort pour la bonne tenue de cette activité-là”, a salué la coordonnatrice du CAFEK.

Fatou Kiné Diassé a signalé que ce don est financé sur fonds propres de leur organisation grâce à la contribution des membres, sans aucun appui extérieur, puisque ne disposant pas de partenaires financiers.

”La bonne volonté des membres du CAFEK a permis de faire ce geste de portée sociale et humanitaire”, a-t-elle insisté.

ADE/ASB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE / Tambacounda : le gouverneur appelle au renforcement des moyens matériels et humains de la douane

Tambacounda, 16 avr (APS) – Le gouverneur de Tambacounda, Guedj Diouf, après une sai…