Dakar, 4 jan (APS) – Une cérémonie de dédicace et de présentation des livres ‘’Naissance de la presse quotidienne au Sénégal : l’épopée de Paris-Dakar et de Dakar-Matin (1937-1970)’’ et ‘’Le Sénégalais entre humeurs et frasques’’, des journalistes Mamadou Koumé et Cheikh Tidiane Ndiaye, a eu lieu mercredi à Dakar, à l’initiative de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Des amis, des parents, d’anciens collègues et des étudiants des deux auteurs ont pris part à cette rencontre.

‘’Naissance de la presse quotidienne au Sénégal : l’épopée de Paris-Dakar et de Dakar-Matin (1937-1970)’’ et ‘’Le Sénégalais entre humeurs et frasques’’, dont Mamadou Koumé et Cheikh Tidiane Ndiaye sont respectivement les auteurs, ont été présentés au public et dédicacés par les auteurs. Le premier a été directeur général de l’APS de 2000 à 2009. Le second, rédacteur en chef de l’agence durant la même période, y a travaillé pendant plus de trente ans et a pris sa retraite depuis quelques années.

‘’J’ai voulu montrer comment ce journal a fonctionné et comment il a traité l’actualité au Sénégal’’, a expliqué Mamadou Koumé en parlant de l’objet de son livre, le journal Paris-Dakar, devenu Dakar-Matin.

Le livre de 214 pages, publié en décembre 2023 chez L’Harmattan Sénégal, est tiré de la thèse de doctorat qu’il a soutenue en 1991 à l’Institut français de presse de l’université Paris-II, ou université Paris-Panthéon-Assas. Il dévoile ‘’un pan de l’histoire de la presse au Sénégal, avec la naissance du premier quotidien’’ du pays, a rappelé Mamadou Koumé.

Paris-Dakar, créé dans les années 1930 par Charles de Breteuil (1905-1960), et Dakar-Matin, le journal de son fils Michel (1926-2018), ont fait preuve d’‘’opportunisme’’ et de ‘’prudence’’, a souligné M. Koumé, docteur en communication et ancien directeur des études du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti), l’établissement dédié aux études de journalisme et de communication à l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

Il considère les Breteuil comme les pionniers de la presse au Sénégal.Le professeur Diégane Sène, lors de la cérémonie de présentation des deux livres  

Les deux quotidiens, ‘’en réalité deux noms pour le même journal’’, ‘’se sont tus sur certains évènements’’, dont le massacre de nombreux soldats des colonies françaises à Thiaroye, à Dakar, en 1944, a relevé M. Koumé.

L’auteur a évoqué aussi la ‘’prudence’’ dont Paris-Dakar et Dakar-Matin ont fait preuve dans le traitement de la rivalité entre le premier président sénégalais, Léopold Sédar Senghor, et Mamadou Dia, qui fut président du Conseil (chef du gouvernement) du Sénégal.

Saluant la ‘’singularité de l’auteur’’, qui est à cheval entre ‘’la rigueur de l’historien et la précision du journaliste’’, le professeur Diégane Sène, auteur de la préface du livre de Mamadou Koumé, a qualifié l’ouvrage de ‘’remarquable’’.

C’est un ‘’produit d’intérêt incroyable’’, ‘’une monographie de l’un des premiers quotidiens sénégalais’’, a souligné M. Sène. Spécialiste de l’histoire des médias, il a enseigné cette discipline au Cesti pendant plusieurs années.

Diégane Sène a déploré le manque de ‘’reconstruction de la mémoire de la profession de journaliste au Sénégal’’. Il découle, à son avis, d’‘’un sérieux problème’’ d’archives introuvables sur le sujet.

‘’Le Sénégalais entre humeurs et frasques’’, de Cheikh Tidiane Ndiaye, un journaliste salué surtout pour sa maîtrise des genres journalistiques dits libres, est un recueil de 56 chroniques, des textes publiés pour la plupart sur le fil de l’APS et repris par les quotidiens et les sites d’information sénégalais.

 

Le professeur Diégane Sène et le directeur général de l’APS, Thierno Ahmadou Sy

Ce livre de 192 pages a été publié en décembre 2023 par L’Harmattan Sénégal.

L’ouvrage ‘’peint la société sénégalaise dans tous ses états, à travers plusieurs domaines’’, qui vont de la santé à l’éducation en passant par l’habillement, la politique, la société ou l’environnement.

‘’Ils nous torturent via le succulent ‘mburu’’’, ‘’‘Danghal’ et ‘check down’, la bonne affaire des voyeurs’’, ‘’Le ‘feug diay’ au secours des ‘Goorgoolou’‘’ sont quelques-unes des chroniques réunies par Cheikh Tidiane Ndiaye, décrit par Mamadou Koumé comme ‘’un esthète de l’écriture’’.

Le directeur général l’Agence de presse sénégalaise, Thierno Ahmadou Sy, a tenu à rendre hommage à M. Koumé, l’un de ses prédécesseurs, et à l’ancien rédacteur en chef de l’agence, qui ‘’font la fierté de l’APS’’.

Il a salué le travail ‘’pertinent et rigoureux’’ du journaliste et docteur en communication, qui a su ‘’redorer le blason’’ de l’Agence de presse sénégalaise lorsqu’il en prit la direction en 2000.

Thierno Ahmadou Sy, auteur de la préface du livre de Cheikh Tidiane Ndiaye, estime que l’ouvrage ‘’jette un pont entre le journalisme d’agence et ses cousins de la presse quotidienne’’. Aussi a-t-il salué la ‘’disponibilité’’ dont Ndiaye fait ‘’toujours’’ preuve pour ‘’accompagner l’APS’’.

FKS/SMD/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-POLITIQUE / Les dirigeants de la Cedeao félicitent Macky Sall pour ses réalisations en faveur du développement

Dakar, 26 fév (APS) – Les dirigeants de la Cedeao, réunis en session extraordinaire, samed…