Kédougou, 23 fév (APS) – Des habitants de Bambraya, un village de la région de Kédougou (sud-est), ont réclamé, jeudi, la réouverture des sites d’orpaillage traditionnel de la commune de Sabodala.

‘’Nous réclamons la réouverture de tous les sites d’orpaillage fermés à Bambraya’’, a déclaré Mamadou Danfakha, vice-président d’une association d’orpailleurs.

‘’Cette fermeture va engendrer la pauvreté des habitants des villages de Bambraya et de Sabodala. Nous demandons qu’une issue heureuse soit trouvée rapidement’’, a-t-il dit à la presse locale.

Un arrêté du préfet de Saraya interdit de pratiquer l’orpaillage traditionnel, selon M. Danfakha, qui dit parler au nom des habitants de Bambraya et de Sabodala.

‘’Le village de Sabodala est asphyxié’’ par la fermeture des sites d’orpaillage traditionnel parce qu’il ‘’ne bénéficie plus des retombées économiques et sociales’’ des activités minières.

Vendredi 16 février, le préfet de Saraya a publié un arrêté annonçant le démarrage imminent de l’exploitation d’un gisement aurifère de la zone.

L’autorité administrative a invité en même temps les occupants du site minier abritant ce gisement à le quitter au plus tard dimanche 25 février.

PID/ESF/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TOURISME / Matam : l’activité touristique plombée par plusieurs facteurs (acteur)

Matam, 19 avr (APS) – Plusieurs facteurs, dont l’avènement de la pandémie de Covid-1…