Dakar, 2 oct (APS) – La conférence régionale de la section Afrique du Conseil international des aéroports (ACI) et la 70e assemblée générale de ladite organisation se tiendront du 14 au 20 octobre 2023 à Dakar, en présence de nombreux experts de l’aviation invités à réfléchir à la ‘’résilience’’ des aéroports africains aux ‘’chocs exogènes’’, a-t-on appris, lundi, des organisateurs.

‘’Cette conférence vient à son heure et va permettre aux sociétés actives dans le transport aérien au Sénégal de discuter avec leurs homologues africaines, de partager leur expérience et aussi de trouver les voies et moyens de faire face aux chocs exogènes’’, a expliqué Serigne Ahmadou Bamba Sy, le secrétaire général du ministère des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires.

Il intervenait à une conférence de presse tenue en prélude de ces deux rencontres.

En parlant de chocs exogènes, M. Sy a donné l’exemple de la pandémie de Covid-19.

La conférence régionale de la section Afrique et l’assemblée générale de l’ACI constituent un événement ‘’majeur’’ pour le Sénégal, qui, depuis 2020, accélère la mise en œuvre de sa stratégie en matière d’aviation civile, à la suite de la création de la compagnie Air Sénégal et de l’ouverture de l’aéroport international Blaise-Diagne, a-t-il souligné.

‘’Cette grande rencontre est une opportunité pour rappeler l’urgence de […] renforcer nos capacités de résilience dans de pareilles situations’’, a expliqué Serigne Ahmadou Bamba Sy en parlant encore de la pandémie de coronavirus et des crises ‘’multiformes’’ qui en résultent.

Elles ont dévoilé la ‘’fragilité’’ des aéroports en Afrique, selon lui.

‘’Cette épreuve difficile a montré la nécessité d’assurer la résilience des aéroports par diverses solutions’’, a-t-il dit en parlant des effets de la récente crise sanitaire sur l’aviation civile africaine.

Quelque 300 délégués attendus à Dakar 

Les deux rencontres prévues du 14 au 20 octobre ont pour thème : ‘’La résilience par l’innovation’’.

Elles seront l’occasion pour les experts de l’aviation civile de réfléchir aux voies et moyens de diversifier leurs revenus, selon M. Sy.

‘’La dépendance excessive envers une seule source de revenus comme les redevances aéroportuaires ou les concessions peut rendre les aéroports vulnérables aux chocs exogènes’’, a-t-il signalé.

‘’L’ACI Afrique représente tous les aéroports du continent africain. C’est très important de rencontrer nos partenaires, de trouver des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent et de discuter des technologies et des innovations’’ de l’aéronautique, a souligné Askin Demir, le directeur général de Limak AIBD Summa, la société chargée de la gestion de l’aéroport international Blaise-Diagne.

Selon lui, les experts vont s’appesantir sur la résilience des aéroports africains, lors de l’événement prévu à Dakar.

‘’Tous les aéroports d’Afrique seront avec nous. Il y aura quelque 300 délégués […] Ce serait très important pour nous de nous rencontrer et de partager nos expériences’’, a dit Askin Demir.

L’ACI, fondé en 1991, réunit des gestionnaires d’aéroport de nombreux pays. L’ACI Afrique, sa section africaine, fédère 71 membres gestionnaires d’aéroport répartis dans les 53 pays du continent.

MFD/ESF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-IRAN-INDUSTRIE / Seniran Auto obtient la licence pour fabriquer des taxis ”Samand”

Thiès, 14 juin (APS) – L’usine sénégalo-iranienne de montage de voitures Senir…