Dakar, 22 mai (APS) – De nombreuses personnalités sénégalaises se sont rendues mercredi dans les locaux de l’ambassade de la République islamique d’Iran à Dakar, pour signer le livre de condoléances qui y a été ouvert suite au décès, dimanche, du président Ebrahim Raïssi dans un crash d’hélicoptère et témoigner de leur solidarité à l’endroit du peuple iranien.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Amir-Abdollahian, et d’autres officiels du pays ont également perdu la vie dans cet accident survenu dans le nord-ouest de la République islamique d’Iran.

C’est dans ce cadre que la représentation diplomatique iranienne à Dakar a ouvert, mardi, dans ses locaux, un registre de condoléances.

Depuis, une centaine de personnalités ont fait le déplacement pour signer le livre de condoléances ouvert à cette occasion, dont des religieux sénégalais, des universitaires, personnalités publiques et responsables du secteur privé, mais aussi des diplomates accrédités au Sénégal.

L’on peut citer des diplomates roumains, portugais, libériens, mauritaniens, burkinabè, mais aussi de simples citoyens sénégalais et libanais, tous venus témoigner de leur compassion et signer le livre de condoléances.

El Hadji Baba Ndiaye, président du comité Jama’atou Ikhwani Cafa, chargé de la rénovation, de l’entretien et de la construction des infrastructures religieuses, a porté le message de condoléances de Serigne Babacar Sy Kane, imam ratib de Kaolack (centre).

Selon lui, “l’Iran joue un rôle extrêmement important dans l’appui des peuples opprimés, et c’est la raison pour laquelle ce décès qui vient de frapper toute la communauté iranienne frappe en même temps la communauté musulmane, parce que nous sommes tous des frères musulmans et nous devons compatir des difficultés rencontrées par les uns et les autres”.

Le chargé de la construction de la grande mosquée de Kaolack estime que le défunt président “a joué un important rôle dans la géopolitique mondiale”, notamment dans la recherche de l’équilibre dans les relations internationales et dans “la défense et la protection des peuples faibles”.

Le président de l’association nationale des imams et oulémas du Sénégal, El Hadj Oumar Diène, et Jaraaf Youssou Ndoye, autorité coutumière à Dakar, ont également marqué de leur présence cette cérémonie d’hommage empreinte d’émotion, de même que des représentants des opérateurs économiques.

Le président de l’Union nationale des chambres de commerce du Sénégal, Abdoulaye Sow, a dit être venu à l’ambassade d’Iran pour partager le deuil qui frappe ce pays frère traversant actuellement “des jours douloureux”.

“Nous sommes aujourd’hui voir [l’ambassadeur d’Iran] et lui montrer que le Sénégal est toujours l’ami de l’Iran. Nous sommes touchés par cette situation”, a-t-il déclaré au nom du secteur privé national.

Hassan Asgari, l’ambassadeur d’Iran, s’est dit reconnaissant pour le soutien apporté à son pays en ces douloureux moments.

Il a notamment remercié le président de l’Union nationale des Chambres de commerce du Sénégal ainsi que la délégation qui l’accompagnait.

“C’est un moment difficile de perdre son président et son ministre des Affaires étrangères”, a-t-il indiqué, relevant avoir eu l’occasion dernièrement d’échanger avec ce dernier lors du sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) tenu en Gambie (4-5 mai).

Le diplomate iranien dit avoir aussi échangé avec le défunt chef du gouvernement sur les voies et moyens à mettre en place pour renforcer la coopération liant le Sénégal à l’Iran, spécialement dans le domaine économique.

Il a assuré que la coopération entamée avec l’Union nationale des chambres de commerce va se poursuivre.

Une cérémonie de prière est prévue vendredi, de 17 h à 19 h, à la résidence de l’ambassadeur d’Iran  à Dakar.

 

FD/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Les orientations et missions de l’OIF au menu d’échanges entre le président Faye et Louise Mushikiwabo

Dakar, 22 juin (APS) – Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a …