Dakar, 1er déc (APS) – Dakar va accueillir de mardi à mercredi la première Conférence de consensus en Afrique, avec la participation de plus de 300 acteurs de l’éducation en présentiel, ainsi que d’un millier de participants en ligne, pour une amélioration de l’enseignement et de l’apprentissage des mathématiques au primaire.

‘’Les 05 et 06 décembre se tiendront les séances publiques de la toute première conférence de consensus en Afrique, au Centre d’études supérieure en gestion (CESAG) de Dakar’’, a informé le secrétaire général de la Conférence des ministres de l’éducation des Etats et gouvernements de la francophonie (CONFEMEN).

Il a précisé que ‘’la rencontre va accueillir plus 300 participants en présentiel et un millier d’autres en ligne’’. Selon lui, cette conférence de consensus est une initiative de la CONFEMEN, en partenariat avec le Centre national d’études des systèmes scolaires (CNESCO) de la France et du ministère de l’Education nationale du Sénégal, avec l’appui financier de l’Agence française de développement (AFD).

La CONFEMEN, créée en 1960, compte aujourd’hui 44 Etats et gouvernements membres. ‘’Elle contribue à la réflexion et à la définition des orientations stratégiques visant la réalisation d’une éducation inclusive et de qualité pour tous, dans l’espace francophone’’, a rappelé son secrétaire général.

Baba Moussa soutient que le but visé à travers la conférence de consensus est de valoriser les résultats en mathématiques, issus des évaluations internationales du Programme d’analyse des systèmes de la CONFEMEN (PASEC).

L’objectif de la rencontre est d’élaborer des recommandations consensuelles, formulées par un jury d’acteurs de la communauté éducative, composé de la société civile, d’enseignants, de parent d’élèves, d’inspecteurs, etc.

‘’Le jury étayera ses réflexions à partir des ressources scientifiques produites, en amont par des experts francophones, notamment des chercheurs’’, a expliqué le secrétaire général de la CONFOMEN.

Il a aussi indiqué que ‘’les travaux et les productions obtenus à l’issue de la conférence de consensus seront partagés librement aux acteurs de l’éducation et au grand public’’.

Baba Moussa a d’éploré ‘’l’utilisation insuffisante des recommandations faites aux Etats membres’’ et a annoncé la mise en place d’un dispositif pour le suivi des recommandations.

AFD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / L’ISRA dans une dynamique de produire des semences de prébase adaptées au changement climatique

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) est dans une dy…