Saly, 18 déc (APS)- La précocité de la gestion et la prise en charge des patients ont été déterminantes  dans la stratégie de lutte contre la pandémie COVID-19 au Sénégal, a indiqué lundi à Saly (Mbour, Ouest), le Docteur Habibou Ndiaye, secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

”Ce qu’il faut saluer dans la gestion de l’épidémie covid-19, c’est d’abord la précocité de la gestion et la prise en charge de cette épidémie par le Sénégal”, a souligné le Docteur Habibou Ndiaye, lors d’un atelier de la Revue nationale après action (RAA), de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

”Le phénomène a démarré en Chine. On était en décembre 2019, mais à cette période déjà, au niveau du ministère de la Santé, le comité de gestion des épidémies avait déjà commencé à travailler sur les documents de préparation et de riposte. Ce qui fait que quand la maladie est arrivée en Europe, on était quasiment prêt“, a-t-il rappelé.

Pour le secrétaire du ministère de la Santé, ” la communication, la prise en charge de qualité, le déploiement des centres d’épidémie dans les régions ont été un atout pour le cas du Sénégal”.

La coordination entre le niveau national et le niveau périphérique jusqu’à l’échelle de la commune, a aussi valu au pays ses ”réussites“ dans la gestion de la pandémie, a noté le responsable, soulignant qu’il y a toujours d’autres défis à relever.

”Cette revue après action va davantage capaciter les acteurs, nos structures et nous permettre d’être dans de meilleures dispositions, a-t-il dit,  pour que tout événement de santé publique qui survient soit pris en charge dans les meilleures conditions”.

L’expérience du covid devrait renforcer davantage les acteurs, a poursuivi le Docteur Habibou Ndiaye, disant espérer que les capacités  de tous seront encore améliorées dans une “synergie sectorielle“, avec l’implication de tous les acteurs et l’appui des partenaires techniques et financiers.

Il a annoncé une évaluation visant à identifier les points forts, les faiblesses, avant d’élaborer des plans de gestion, “pour une (plus grande) amélioration de la prise en charge par rapport à une autre éventuelle épidemie majeure qui pourrait survenir dans notre pays“.

DOB/ADI/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-GENRE / Vers la création d’un Conseil national des femmes 

Dakar, 2 mars (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba, a annoncé, vendredi, à Dakar, …